Rétrospective 2013 et enjeux 2014

31 décembre 2013, l’heure est au bilan.
Année galère ou année progrès ? Année passagère ou année charnière ?

2013, l’année qui a vu un couple de même sexe se marier pour la première fois en France,
l’année qui a vu un nouveau pape,
qui a pleuré la mort de Nelson Mandela,
et fêté la naissance du Prince Georges.

Ces événements ont marqué l’actualité et ont été une nouvelle occasion pour les marques de communiquer.
Revenons sur ces temps forts, détournés ou simplement utilisés par de nombreuses marques.

DÉTOURNEMENTS ET PARODIES

Oasis - Prince George

On le sait, c’est le terrain de jeu favori de l’une des marques préférées des français, Oasis, qui a réagit très rapidement à la naissance du prince Georges.

2013, c’est aussi cette série événements futiles qui sont venus détourner l’attention des français de l’actualité morose, sur fond de chômage et autres attaques terroristes.
Ainsi, le nombre de vues (Youtube) des Harlem Shake s’est envolé, comme les parodies liées à Serge le Lama, et surtout comme celles de la fameuse sortie de Nabila, héroïne de téléréalité.
La marque de meuble suédoise a d’ailleurs surfé sur cette vague, en s’appropriant la mythique sortie au profit de son coussin de chaise HALLÖ.

Allo IKEA

2013, c’est le bad buzz avec la polémique de la viande de cheval dans les lasagnes Findus et toutes ses créations sauvages, mais c’est aussi le dérapage contrôlé de Carambar. La célèbre friandise au caramel avait en effet annoncé la fin des blagues sur ses emballages avant de révéler  que cette déclaration n’était qu’une mauvaise blague. Une supercherie qui aura permis à la marque d’observer toute l’affection que lui portent les français.

FAITS MARQUANTS

Si au fil de la lecture, ces événements ne vous reviennent pas tout à fait, il est temps de regarder cette vidéo, concentré de l’actualité 2013 selon Google. Une vidéo déjà vue plus de 2 millions de fois alors qu’elle n’a été publiée que le 17 décembre, soit depuis 2 semaines seulement : Google Zeitgest.

http://youtu.be/pcCCUtVvx5s

Voici d’ailleurs le top 10 des mots les plus cherchés sur le moteur de recherche en 2013 :

  1.  Paul Walker
  2. Vendée Globe
  3. Kate Middleton
  4. Secret story 7
  5. iPhone 5s
  6. Valérie Benguigui
  7. Star academy
  8. Harlem shake
  9. Nabilla
  10. Nelson Mandela

CAMPAGNES

Au-delà de cette actualité, attachons-nous aux campagnes elles- même…
Si vous deviez choisir une pub, un dispositif de communication qui a marqué cette année, qui vous a marqué, lequel serait-il ?

Est-ce Baby & me, d’Evian (agence TBWA), publicité française la plus virale, partagée plus de 3 340 000 fois et vue plus de 69 000 ?
Cette pub se classe en troisième position des publicités les plus partagées au monde en 2013.

http://www.youtube.com/watch?v=pfxB5ut-KTs

A moins que vous ayez d’avantage été marqué pour l’initiative du Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux  qui a imaginé le profil Facebook d’un poilu de 14, si celui-ci avait pu utiliser le réseau social pendant la Grande Guerre.

Léon Vivien, né en 1885, enseignant appelé au front en avril 2015, tombé pour la France au mois de mai de la même année ; suivi et soutenu par plus de 60 000 fans.

Capture décran 2013-12-30 à 23 48 47

Capture décran 2013-12-30 à 23 47 20

Cette campagne est le symbole même de la force des réseaux sociaux, dont les marques ne peuvent désormais plus se passer.

 

RÉSEAUX SOCIAUX : ETAT DES LIEUX EN 2013

L’occasion pour nous de revenir sur les chiffres clés de ces nouveaux médias avec la publication par l’IFOP de l’Observatoire des Réseaux Sociaux.

Le premier chiffre est le plus frappant : 86% des internautes français sont membres d’au moins un réseau social. C’est 4 points de pourcentage de plus que l’année dernière.
Facebook est le réseau social le plus connu des français, suivi de Youtube, puis de Twitter.

Le réseau dont la notoriété est la plus forte est logiquement celui qui compte le plus d’inscrits ; 63% des internautes français sont inscrits sur Facebook. Parmi ces membres, près de la moitié (soit 46%) s’y connectent chaque jour ; contre 22% sur Instagram, et 19% sur Twitter.

Si ces réseaux sont en nette hausse, il faut notamment s’intéresser au temps passé. L’étude de l’Ifop nous indique que 37% des membres partagent moins d’actualités concernant les marques (bons plans, promotions, offres, etc…)

L’autre statistique à ne pas négliger est la crainte des internautes pour leurs données personnelles (66% d’utilisateurs concernés) et le rejet de la publicité en masse (44%).
Des données qui risquent de pousser les marques à évoluer et à utiliser au mieux ces réseaux sociaux.

 

Si l’heure est au bilan, elle l’est aussi aux bonnes résolutions.

 

LES ENJEUX DE 2014

Avec du digital…

Microsoft Advertising a réalisé une étude avec IPG Mediabrand et The Future Laboratory et met en lumière 8 tendances digitales pour les marques en 2014.

Ces tendances sont effectivement des opportunités à saisir car elles découlent de traits caractéristiques de l’évolution du comportement des internautes.

Parmi elles :

  • L’hyperconnexion maîtrisée

Si les internautes ne devraient pas se connecter d’avantage, ils devraient se connecter mieux, c’est à dire, rendre opportune, chaque minute de connexion. Les marques devront donc saisir le moment le plus propice pour communiquer efficacement.

  •  La réalité augmentée

49% des consommateurs souhaitent découvrir plus d’expériences multi-sensorielles afin de prolonger le digital dans la vraie vie. En effet, 61% se disent plus enclins à acheter un produit qu’ils ont pu toucher ou ressentir.

  •  La valorisation et la protection des données

Si les internautes craignent pour leurs données personnelles, 59% sont tout de même prêts à céder leurs données en échange d’une contrepartie telle que des bons de réduction ou des cadeaux. Une information qui pousse à approfondir sa démarche CRM.
Cette évolution doit toutefois prendre en compte le besoin croissant de transparence  et de maîtrise. En effet, l’internaute souhaite accéder facilement aux données délivrées et pouvoir les archiver en toute simplicité.

  •   L’accompagnement su les réseaux sociaux

De nombreux réseaux sociaux localisés ou avec des thématiques spécifiques voient le jour. Les marques devront donc accompagner l’internaute à travers des dispositifs dédiés. (D’après l’étude, 53% des personnes interrogées sont plus enclins à entrer en relation avec une marque qui saura faire le lien avec leurs centres d’intérêts et leurs besoins spécifiques).

…Et de l’événementiel.

Si le digital devrait être, comme en 2013, LA priorité pour les marques, n’oublions pas ces événements sportifs majeurs qui marqueront 2014 et qui offriront aux marques de nouvelles opportunités pour se rendre visible et développer de l’affection avec le consommateur : les Jeux Olympiques de Sotchi et la coupe du monde de foot.

 

Maintenant, à vos résolutions et meilleurs vœux !

 

Etudiante en M2 365° à l'ECS Paris, après un DUT info-com, une licence pro évènementiel et un M1 RP - Event à l'ECS Paris. Ma passion pour la communication et le sport m'a amenée à réaliser 2 stages et 1 CDD à la Fédération Française de Tennis en tant qu'assistante relations publics. Après avoir vécu 2 éditions de Roland-Garros, et une du BNP Paribas Masters, j'ai souhaité découvrir un autre versant du sport business : les médias. Je me prépare donc en ce moment au métier de chargée des relations publics (presse et consultants) chez Eurosport. Pour en savoir plus et/ou pour me suivre : Twitter - Linkedin - Viadeo

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>