Joyeux Noël, Marque !!

noel

Les fêtes de fin d’année approchent à grand pas, c’est un moment important pour chacun de nous mais aussi pour les marques, redoublant d’effort afin de se voir inscrire dans une tripoté de listes au PERE NOEL (ne soyez pas déçu, le mystère qui règne autour de cet étrange homme barbus ne sera pas élucidé dans cet article).

Alors même si ces périodes de fin d’année représentent un important enjeu économique, c’est également une période ou le rêve et l’espoir sont mis à l’honneur, apportant paillettes, joie,  empathie et générosité à tous. Alors quelles sont les grandes techniques de communication pour vendre toujours plus ? Sur quels leviers les marques insistent-elles et quels sont les moyens mis en œuvre pour nous toucher ?

Oh, jingle bells, jingle bells, jingle all the way!

Commençons par l’état d’esprit dans lequel se trouve chaque consommateur au moment des fêtes. La période des fêtes est avant tout, le seul moment de l’année ou PERSONNE NE COMPTE RÉELLEMENT CE QU’IL DÉPENSE ; le cœur et la générosité prédispose sur la raison car il est bien connu que lorsqu’on aime, on ne compte pas !

Une certaine euphorie générale gagne également chaque citoyens,  tout est mis en œuvre pour nous éblouir ; offres alléchantes, rues illuminées, vins chauds et chants de noël… Le climat de Noël devient donc favorable à toute action positive de la part de chacun.

Bon, je vous l’accorde, cette vision reste assez simpliste et manichéenne ; tout le monde est CONTENT donc tout le monde est GENTIL donc tout le monde ACHETE pour faire plaisir à son entourage. Il est vrai que cette vision n’est peut être pas partagée par tout le monde mais il reste prouvé que toute personne, (plus de quinze ans) socialement intégrée, fera des cadeaux à Noël, que ce soit pour se faire plaisir en s’offrant un bon repas, épater son entourage en les couvrant de biens, ou simplement en espérant recevoir équivalence en retour. Il n’est reste pas moins que TOUT LE MONDE ACHÈTE A NOEL !

Partant de ce constat, les consommateurs n’ont plus que l’embarras du choix pour faire leurs cadeaux ; un beau foulard en soie pour mamie, préparer de la dinde au petits marrons pour les petits enfants, un hochet hors de prix pour le petit neveux ou encore la dernière console (hors de prix aussi) pour le cousin ; toute marque a donc la possibilité de VENDRE, VENDRE, et encore VENDRE

Oh, what fun it is to ride in a one-horse open sleigh

C’est prouvé, nous sommes donc EXTREMEMENT réceptifs entre le 15 novembre et le 31 Décembre (au contraire, le 1er janvier est souvent synonyme de maux de tête, dysenterie  et autre rendu.

Rappelons quand même que Noël est une fête religieuse, symbolisant la naissance de Jésus (vous savez, la petite crèche composée d’un âne à 3 pattes (parce que vous l’avez cassée à l’âge de 6 ans) et avec 3 bonhommes vachement bien sapés qui trône au pied du sapin chez mamie (à qui vous avez acheté un foulard en soie bien sûre).

Noël, fête chrétienne est donc fêtée un peu partout dans le monde ; si vous n’avez toujours pas de projets ; vous pourrez ainsi assister à un défilé en pleine rue en Moldavie aux cotés de Gérard, manger des Egg Nog aux Etats Unis ou encore des harengs en Suède ! (la dinde aux marrons vous semble pas si mal d’un coup hein !)creche noel

Pour attirer toujours plus de consommateurs, les marques ont bien compris que parler de Jésus, Melchior, Balthazar et Gaspard n’était pas vendeur, nous sommes en effet plus réceptifs aux défilés Victoria Secret ou encore aux personnalisations M&M’s en édition limitées !

Noël est donc l’unique période de l’année ou nous pouvons satisfaire nos frustrations, demander tout ce que l’on veut à nos proches : manteau de fourrure, sac hors de prix, essence de parfum (parce que l’eau de toilette c’est trop cheap), piscine (couverte & intérieure), chien (saint Bernard tant qu’à faire) etc. Mais ce qui nous pousse réellement à demander toutes ces choses, c’est cette impression que certaines marques jusqu’alors inaccessibles, deviennent abordables entre le 15 novembre et le 25 décembre.

Outre la féérie superficielle des fêtes de fin d’année, le plus important et le plus persuasif des leviers de communication des marques est bel et bien L’ACCESSIBILITÉ !

 

Jingle bells, jingle bells, jingle all the way!

Cette accessibilité se traduit par différent outils au moment des fêtes selon les secteurs ;  Prenez par exemple les illuminations sur les Champs Elysées, 95% des passants venant admirer ces belles vitrines, ne représentent pas le cœur de cible des marques et hormis via cet événement de renommé mondiale, ne s’intéresseraient même pas aux produits proposés ! [IMPRESSION D’ACCESSIBILITÉ]

Si nous n’étions pas agressés par les têtes de gondoles et autre dispositif de PLV au Monop en bas de chez nous, nous n’aurions pas pensé à prendre des truffes pour Tatie Monique du 16°. [IMPRESSION D’ACCESSIBILITÉ]

S’il n’y avait pas -50% sur le 2ème mascara Clarins, nous n’aurions pas fait ce beau cadeau à notre petite sœur qui nous pique nos chaussures. [IMPRESSION D’ACCESSIBILITÉ]

Si il n’y avait pas « 2 boites achetées, la 3ème  offerte », nous n’aurions pas ramené de Ferrero Rocher au boulot. [IMPRESSION D’ACCESSIBILITÉ]

Si Gérard Darel ne sortait pas une collection avec une entrée de gamme à faible coût (tout est relatif bien sûre), nous n’aurions pas demandé à papi un manteau fourré qui va lui couter un bras. [IMPRESSION D’ACCESSIBILITÉ]

Si ça ne sentait pas si bon le caramel chez Yves Rocher, nous n’aurions sans doute pas acheté le coffret – gel douche – shampooing – crème hydratante qui n’a d’hydratante que le nom. [IMPRESSION D’ACCESSIBILITÉ]

But all I want for Christmas is you!

mariah carey

Nous ne sommes pas dupes, ces techniques de communication, nous les voyons, nous les ressentons et nous continuons d’acheter mais comme cité dans le premier paragraphe, Noël est bien la seule période de l’année ou nous avons le droit de ne pas réfléchir et ne pas compter alors continuons d’ignorer qui sont Melchior, Balthazar et Gaspard, continuons de nous saigner pour des foulards qui ne seront jamais portés, pour des consoles qui ne nous feront marrer que 2 semaines ou pour des mascaras même pas waterproof parce que Noël c’est tout simplement ça.

Marianne Gasnier, Chargée de Communication Externe contactez moi sur linkedin ! 

3 comments

  1. Emmanuel   •  

    Effectivement, tout semble accessible à Noel ! J’éspère dans tous les cas que vous aurrez de beaux cadeau ! Joyeux Noël :)

  2. claire.legros5@gmail.com   •  

    Ah c’est donc pour ça … Tout est accessible à condition que notre père Noël ait un porte monaaie bien musclé, ou qu’ils soient plusieurs, ou qu’il ait braqué une banque.
    Article très perspicace où je me retrouve bien……

  3. Johne149   •  

    Today, I went to the beach front with my kids. dddakebafgbb

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>