Le buzzword 2014 : les objets connectés

atelier-objets-connectes

Depuis plusieurs années, les objets connectés se sont immiscés dans nos vies : Nike+ et son capteur qui nous a accompagné durant nos séances de running, la fourchette qui aide à limiter la vitesse à laquelle nous mangeons (et ainsi diminuer le taux d’obésité en France), le réfrigérateur que l’on peut interroger via son smartphone ou sa tablette (qui sert également de post-it, d’agenda et de bulletin météo à toute la famille), la télévision et les caméras de surveillance programmables à distance grâce à son smartphone et bien d’autres.

 

Aujourd’hui c’est l’Autolib et les Google glasses qui ont rejoint la famille des objets connectés. Alors la question qui se pose est la suivante : jusqu’où le monde des technologies est prêt à aller pour satisfaire sa soif de contrôle et d’innovation les besoins des consommateurs ?

Car oui, le monde des nouvelles technologies n’a plus aucune limites, Microsoft a développé un soutien-gorge connecté, capable de capter le rythme cardiaque, les mouvements et la conductivité de la peau de sa propriétaire, lui permettant ainsi d’alerter cette dernière lorsqu’elle est stressé et ainsi, diminuer le risque de fringales (équité oblige, un modèle homme est en court d’élaboration).

821596

Sony quant à lui, a créé un prototype de perruque, la Smartwig, équipée d’un GPS, histoire que les chauves ne se perdent plus… Mais parce qu’on n’aime pas être pris pour des jambons, Sony a tout de même pensé à y incorporer des capteurs permettant de mesurer la température corporelle, la pression artérielle et d’enregistrer des sons et des images !

 

La société Sproutling propose à tous les parents inquiets (ou un peu paresseux suivant les points de vues) de s’équiper du Baby Monitor. Ce bracelet connecté pour bébé donne en temps réel la température, les mouvements et le rythme cardiaque de leur progéniture, mais aussi des informations sur l’environnement de bébé : la température ambiante, l’humidité et la luminosité de la pièce dans laquelle il se trouve. Plusieurs problèmes se posent dans le cas présent : la pression qu’exercerait le monitor, sous forme de bracelet, l’irritation que l’objet pourrait provoquer et les ondes qu’il dégagerait.ul9c

 

La société Sproutling assure qu’elle ne souhaite pas dicter aux parents un quelconque comportement ; c’est pourquoi elle s’adresse également au monde hospitalier. Affaire à suivre donc.

 

N’oublions pas non plus de parler de la cigarette électronique connectée qui quantifiera la quantité de nicotine absorbée, le nombre de bouffées et qui vous indiquera l’équivalent en nombre de cigarettes. Associé à une application mobile, votre médecin sera également informé en temps réel de l’évolution de votre consommation de tabac (bientôt le tour de nos assureurs…). Ce dispositif devrait permettre de sevrer un grands nombre de fumeurs de façon fiable et suivie.

De nouvelles venues commencent tout juste à se rendre indispensables aux yeux des consommateurs : les montres connectées. La Samsung Galaxy Gear et la Sony Smartwatch 2 ont ouvert le bal. En effet, ces montres sont des extensions de nos smartphones connectées par bluetooth et permettent de consulter nos notifications, d’envoyer des messages par contrôle vocal, de décrocher un appel et de lire l’heure ! En attendant la iWatch d’Apple, la Pine by neptune sort le grand jeu avec un GPS, deux caméras (utilisables comme une GoPro grâce à l’écran détachable), une boussole, un podomètre, la possibilité d’y mettre une carte SIM, d’utiliser le réseau 3G et de télécharger des applications sur le Play Store.

822288

Nous avons également la montre Filip pour surveiller les ados, le scooter connecté à l’iPhone ou encore le Mother et les Motion Cookies (le nouveau bébé du concepteur Rafi Haladjian), qui permet relier un ensemble d’objets de la maison.

Ce n’est pas non plus un hasard si, lors de la 13ème édition du Cristal Festival, un Grand Cristal fût décerné à l’agence Africa Agency pour le dispositif digital Bluetooth Diaper Alert réalisé pour Procter & Gamble Brésil et leurs couches connectées (quand bébé mouille sa couche, vous êtes directement au courant grâce à votre téléphone, si c’est pas merveilleux ça).

Et point de vue communication, on en est où ?

En tant que consommateurs, seriez-vous prêt à accepter que toutes les données collectées par vos objets, soient transmises aux instituts d’études des comportements ? On se souvient de la polémique au sujet des affichages numériques qui permettaient de « scanner » les gens qui regardait la publicité affichées. Elles n’ont pas fait long feu… Alors, les mentalités auraient-elles évoluées ou sommes-nous prêts à renier nos principes au nom des avancées technologiques ?

Nous avons également oublié le but premier du téléphone et sommes devenus de véritables accros (nomophobes que nous sommes) ; les objets connectés, d’abord utilisé pour nôtre santé et nôtre sécurité, sont en passe de subir le même sort.

communication-loupe2
Les « communicants-marketeur » que nous sommes, seront ravis d’analyser les données récoltés via ces petits joujous, mais nous sommes également impatient de trouver un nouveau moyen de faire passer nos messages dans ce monde connecté, de mettre en place des systèmes permettant d’accompagner le consommateur dans son quotidien : à l’entrée de son immeuble, dans les transports en communs, au distributeur, au restaurant, en passant devant sa boutique préférée… sans passer par les QR code ou une application quelconque.

Ces objets ont la capacité de communiquer entre eux, l’objectif est donc de réussir à communiquer à travers eux. A terme, les avancées technologiques de nôtre secteur nous permettrons sûrement de rentrer directement dans la tête de nos cibles de communication, avec un message personnalisé, sans passer par un support lambda mais en s’introduisant directement dans leur esprit via les ondes et la confiance accordée à leur objets connectés.

D’après moi, les points de contacts entre les marques et leurs clients vont se démultiplier, les objets connectés deviendront peut-être directement des créateurs de contenus et la relation marque-consommateur deviendra encore plus étroite.

Et vous, pensez-vous que ces objets ont l’avantage d’améliorer nos vies ? Beaucoup de questions restent pour le moment sans réponses ; c’est pourquoi il me tarde de voir comment les choses évolueront.

 

En attendant, l’entreprise française Withings, et l’agence Man+Hatchet, ont trouvé un moyen original de démontrer que leurs objets connectés sont capables de nous faciliter la vie. La preuve en image :

Je vous invite également à consulter l’interview de Nicolas Bordas, président de TBWA Europe, faite par le hub de la poste : http://www.laposte.fr/lehub/Le-buzzword-de-2014-Les-objets

J’espère avoir titillé votre curiosité et je suis impatiente d’échanger avec vous autour de ce thème et de biens d’autres encore !

A très vite

Em’

Agée de 22ans, je suis actuellement étudiante en M2 Communication 365° à l'ECS Paris et en pleine réflexion sur mon avenir ! En attendant, je continue de satisfaire ma curiosité en n'hésitant jamais à vivre de nouvelles expériences et en suivant de près ce qui se fait de nouveau dans l'univers culturel et numérique qui nous entoure. Je suis à la recherche du poste parfait qui alliera mes compétences en communication et ma passion pour l'art sous toutes ses formes. Retrouvez moi sur Twitter, Linkedin et Doyoubuzz

13 comments

  1. tehofil   •  

    Vu la conjoncture que prenne les évènements j’ai bien peur que d’ici 1 à 3 siècles nous ne soyons devenu des carcasses cyber-connecté; je dois admettre que cette idée, (bien qu’un peu farfelue, certes) me réjouit au plus au point !
    Imaginez ; le matin, plus besoin de faire cuire les oeufs, et le bacon, il suffira de les telecharger directement depuis son minitel ! et le ptit dèj sera ainsi prêt illico presto !
    mais penchons nous sur les inconvénients de ce nouveau modèle civilisationnel :
    le gain de temps sur la fourchette temporelle du petit dèjeuner, va produire un affessement majeur dans le programme de la journée de nos citoyens . autrement dit, le grand patronat se verra en droit de reclamer à son salarié d’arriver 10 à 15 minutes pluts tôt le matin. et qu’est ce que ça va créér ? à votre avis ?
    UN MALAISE DANS LA CIVILISATION
    à nen pas douter.
    bref, je valide tout en dévalidant, d’où une posture assez complexe à saisir, assez alambiquée
    au demeurant.

    • Emilie Houzelle   •     Auteur

      Merci tehofil pour ta réaction !
      Ton point de vue est très juste, c’est effectivement l’une des mille et une dérives possibles

      Nous aurons peut être l’occasion d’en reparler dans quelques années

  2. Servane   •  

    Créer des points de contact est absolument nécessaire pour les publicitaires actuellement avec l’augmentation dra-ma-ti-que du cout du GRP… idem pour les marketeurs, pourquoi dépenser plus pour mal cibler quand on peut dépenser moins en ciblant juste? Je vous le demande! Bref donnez nous du temps, abreuvez nous de vos infos personnelles, aidez nous à vous dépouiller jusqu’aux os, nous vous en serons bien reconnaissants. hahahahahahaha (rire sardonique)

    • Emilie Houzelle   •     Auteur

      AH AH ! Merci Servane
      Espérons qu’on t’entende de loin ! ^^

  3. Anaïs VEG   •  

    Effrayant tout ça

    • Emilie Houzelle   •     Auteur

      Bientôt cela nous paraîtra parfaitement naturel je pense

  4. Emilie   •  

    Ou l’art des marketeurs pour nous faire prendre des désirs non naturels et non nécessaires, pour des désirs nécessaires (spéciale dédicace à Epicure et aux cours de philo ;) )

  5. Betsey   •  

    shqiptar si puna kti ka plot besnik po na ske na shtet se? nuk mun luje kush me shaprtqiin kjo asht histori se shqiptari kaloj shum lufta e nuk elshoj venin po do i vije dita nji dit nuk ka ka shkon ma me trdhtar . posht tradhtarve rroft shqipria jon

  6. hallo Silent radiowir waren am 28.05. auf der Geburtstagsparty von Bernd Aßmann in der Feuerwache Oker. Ihr habt dort ca. 1 Stunde Musik gemacht, wir waren total begeistert und habe eure CD gekauft. Super, kann ich nur sagen. ich vermisse aber ein wenig die Lieder, die Ihr dort vorgetragen habt. war Gänsehaut pur.Grußdie Rademacher`s aus Oker

  7. I am also a pensioner, but certainly not a sad one! I don’t recall ever being out of work, I always paid into the NHI system and the government pension system, I also managed to pay into a (small) private pension. I now receive, pension credit I have my rent pai, I have my Council tax paid,I get a winter fuel allowance, I get another allowance when the weather gets down to 0! No I’m not sad but I do know that I will be if the Cameron clowns ever get in.

  8. Im no pro, but I suppose you just made an excellent point. You undoubtedly fully understand what youre speaking about, and I can definitely get behind that. Thanks for staying so upfront and so genuine.

  9. who has noticed that Jahvrais is wearing a disguise? That haircut in the above picture looks really weird. I am betting that he has tried to disguise himself because we have spotted that he has been involved in a certain gang.

Répondre à phantom pain mb coins hack Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>