Big Mother is watching you…

sense-mother-bigbrother

A quelques jour de célébrer nos merveilleuses mamans, laissez-moi vous présenter « Mother », la nouvelle maman connectée. Son fondateur, Rafi Haladjian, la présente comme « une maman, mais en mieux ». C’est possible ?

 

Mais elle vient d’où cette « Mère » qui se prétend mieux que la mienne ?

Mother est un objet communiquant qui permet de rendre n’importe quel objet connecté. Une sorte de mère numérique, qui surveille les activités de vos enfants et prend soin de ce que vous voulez.
Pour tout ce qui vous préoccupe, Mother accompagne votre quotidien grâce à ses petits capteurs connectés qui s’accrochent à vos objets pour vous rendre la vie plus sereine, plus saine et plus agréable.

Mother est le fruit du travail d’une douzaine de personnes de la société Sen.se, créée en 2010 par Rafi Haladjian. Ce dernier n’est autre que le cofondateur de Violet, la société à l’origine du lapin Nabaztag, l’un des premiers objets connectés grand public. Lancé en 2005, ce lapin High Tech conversait avec son propriétaire grâce à un micro, et permettait d’envoyer des SMS, de la musique d’une clé USB, de communiquer le fil d’actualité Twitter, les statuts Facebook, la météo ou encore le trafic. Nabaztag, devenu par la suite Karotz, n’avait pas rencontré le succès escompté, et Violet avait été placé en liquidation judiciaire. Finalement, la société Aldebaran Robotics avait repris l’activité en 2011.
Malgré cet échec, Rafi Haladjian est resté convaincu du potentiel des objets connectés et revient avec une promesse ambitieuse pour Mother : rendre n’importe quel objet connecté. Un projet qui semble mieux parti que le premier puisqu’il a reçu un prix International CES 2014 Award dans la catégorie « Technologies pour un monde meilleur ».

 

Mais elle fait quoi pour moi cette « Mère » qui se dit meilleure ?

Mother prend soin de ce(ux) que vous voulez autour de la question « Qu’est-ce qui est important pour vous en ce moment ? ». Tous les jours, à tout moment, l’utilisateur peut modifier ce qu’il souhaite suivre en y configurant ses capteurs.

Attaché aux clés de vos enfants, le capteur pourra vous informer que ceux-ci sont bien rentrés. Fixé à une brosse à dents, il chronométrera la durée du brossage. Installé sur votre lit, il surveillera vos cycles de sommeil. Dans votre poche, il servira de podomètre. Sur une boite de médicaments, il surveillera que vous respectez bien votre dosage. Dans votre frigo, il vérifiera la température ou que la porte n’est pas restée ouverte. Sur vos plantes, il vous indiquera si vous avez oublié de leur donner à boire… Une quinzaine de fonctions sont ainsi prévues, et peuvent à tout moment être  modifiées.

Les informations permettront de mieux cerner les habitudes domestiques et de les ajuster. Par exemple, Mother pourra optimiser le chauffage en fonction des horaires de présence. Comme une mère, elle pourra vous aider à prendre soin de vous et de votre famille, et vous encourager à atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés.

mother_pill-580x452

 

Mais elle fonctionne comment cette « Mère » supérieure ?

Concrètement, Mother ressemble à une petite poupée russe qui, connectée à Internet, est le pivot central du système. Elle est accompagnée de « Motion Cookies », des petits capteurs qui s’accrochent aux objets du quotidien et qui vont lui transmette les informations demandées. Un Motion Cookie est un petit galet plat de quelques grammes qui embarque un accéléromètre, un thermomètre, un processeur et une pile. Son usage va ensuite dépendre de ce que souhaite en faire son utilisateur, en fonction de la tâche qu’il va lui assigner via son tableau de commande en ligne.
Une fois les informations récoltées, une notification pourra être envoyée à l’utilisateur par mail, par son et lumières, ou encore par SMS ou appel téléphonique (options payantes).
Toutes les données récoltées sont disponibles dans un tableau de bord en ligne, qui hiérarchise les informations selon leur importance.

 

De Mother à Big Brother

A l’heure où le monde critique la surveillance généralisée et redoute de voir envoler sa vie privée, le tout connecté est un pari osé. D’autant plus que Mother arrive sur le marché avec un slogan fort : « Mother know everything » (« Mère sait tout »).
Nul doute que cette « mère » risque de faire peur à un certain nombre de personnes : se sentir surveillé, suivi en permanence… qui plus est par la technologie !
Sen.se s’en défend : il s’agit de surveillance, certes, mais de surveillance bienveillante. Mother est une mère protectrice. Tout ce qu’elle sait, elle le garde pour elle, elle le partage avec vous.
A l’intérieur de la famille, par contre, cela risque d’être une autre affaire… Bon courage à tous les enfants à qui on ne laissait pas de liberté, et qui auront une mère de plus sur le dos !

 

Le quantified self : à l’heure de l’auto-surveillance

Alors que l’on refuse d’être surveillé, on est paradoxalement de plus en plus en demande d’outils pour se surveiller soi-même. Bienvenue à l’ère du « quantified self » !

Le « quantified self » (auto mesure de soi) est une tendance qui se développe en même temps que la technologie. Il s’agit de collecter différentes données liées à notre corps pour les mesurer et les analyser. Son objectif : mieux se connaître pour mieux gérer sa vie personnelle. Cela englobe plusieurs facettes : entrainement physique, nutrition, santé, sommeil, organisation…

Bon nombres d’objets connectés sont maintenant répendus pour cet usage.
Les plus connus par le grand public sont ceux utilisés par les sportifs, notamment les  bracelets connectés : Fuelband de Nike, Gear Fit de Samsung, Jawbone Up, Pulse… Reliés à un Smartphone ou à une application, ils permettent de suivre le nombre de pas effectués, la distance parcourue, le nombre de calories brûlées ou encore le temps d’inactivité. Egalement en marche, en provenance des Etats-Unis, les tee-shirts (OMSignal, Cityzen Sciences) ou chaussettes connectés (Sensoria Smart Sock), avec des capteurs directement intégrés dans les tissus.

Le quantified self est également très en vogue dans le domaine de la santé : balance de cuisine intelligente Smart Food Scale permettant de mesurer les caractéristiques nutritionnelles des aliments et ainsi d’adapter son repas, fourchette Hapiforks pour mieux manger en réduisant sa vitesse, brosse à dents Kolibree mesurant l’utilisation pour améliorer l’hygiène bucco-dentaire…

Enfin, pour la maison et la vie quotidienne, de nombreux projets de domotique ou robotique, dont fait partie Mother, se développent. Alima analyse la qualité de l’air intérieur de votre maison, Parce est une prise électrique intelligente qui s’éteint automatiquement pour éviter le gaspillage énergétique, le Plant Sensor de Koubachi surveille vos plantes pour vous et vous indique ses besoins (eau, engrais, humidité, température, lumière)…

De nombreuses idées florissantes à surveiller… Pour ce qui est de notre maman connectée, déjà en pré-commande, elle sera disponible au printemps prochain au tarif de 199 euros pour un pack comprenant la Mother et 4 Cookies, 88 euros les 4 Cookies supplémentaires et 111 euros la Mother seule.

2953b5ce306e48fc8d993ab288a77cdc-CCP_IMG_600x400

Si j'étais une page Wordpress, le titre de cette page serait "Assistante marketing et communication au Groupe Moniteur en alternance". Dans la description de cette page, il faudrait mettre en gras mes différentes missions d'animation du site corporate du Groupe, de développement du nouvel intranet ou encore de gestion de la eboutique transverse. Si j'étais une page Wordpress, mon parent serait l'ECS Paris (en master "Communication 365°). Si j'étais une page Wordpress, je serais localisée en France, après avoir été hébergée un an en Australie après le bac et un semestre en Thaïlande en fin de licence. Si j'étais une page Wordpress, il faudrait me référencer sous les mots-clés communicante, globe-trotteuse, gourmande, curieuse, autonome, rigoureuse... Si j'étais une page Wordpress, je renverrais vers les liens de mes profils LinkedIn et Viadeo.

6 comments

  1. WeSanté   •  

    Bonjour Léa,

    sympa votre article, ce doit être l’instinct maternel qui sommeil en vous ;-)

    Trève de plaisanterie, le concept Mother de Sense semble performant, ou tout cas unique. Il y a tellement d’objet quantified-self sans intérêt aujourd’hui, alors que celui-ci dispose de petit plus qui font la différence.
    A voir dans quelques mois suivant les premiers tests utilisateurs…

    Bonne journée.
    WeSanté

  2. Maud   •  

    Article très intéressant, merci blogueuse !

  3. Catherine   •  

    J ai connu l epoque sans telephone portable, difficile de rassurer les parents quand le retour etait plus tard que prevu, puis le telephone portable , sms,reseaux sociaux, des que l on ne recoit pas le sms attendu, inquietude des parents et maintenant mother, …..cote pratique vie quotidienne pourquoi pas, cote surveillance ..pas top. A suivre si Mother aura du succes.

  4. Marine   •  

    Article très intéressant!
    Cette Mother a plusieurs aspects intéressant, mais le coté surveillance me pose question vis à vis du rôle premier des parents… Seront-ils vraiment rassurés et les enfants vont-ils apprécier ce système?!
    À voir l’utilisation et les premiers tests sur les consommateurs!

  5. Amelie   •  

    Encore une nouvelle technologie incroyable. Mais cela ne pousse pas a responsabiliser les enfants car tout est contrôlé, surveillé… Sauf que les enfants d’aujourd’hui sont connectés dès l’école primaire et restent livrés à eux même devant utube où chacun peut regarder tout et n’importe quoi. Nouvelle génération, nouvelle technologie…mais autrefois notre maman s’occupait de nous, nous aimait, et nous laissait grandir à notre rythme, pas au grès des nouvelles applis. Drôle de métier que d’être parent aujourd’hui, finalement plus les nouvelles technologies progressent et plus les parents ont du boulot…

  6. Sacha   •  

    Article top, il m’a donné envie d’aller voir comment fonctionnait cette « mother ».
    Je pense que le côté surveillance/flicage s’arrête au domaine de la maison, car il me semble difficilement concevable qu’ils aient implantés des puces GSM dans chaque cookies. Cet objet présente de multiples intérêts qui complètent les applications domotiques déjà existantes, mais je pense qu’il pourra également créé de nouvelles addictions/stress/questions notamment sur la question des horaires de retours à la maison.
    Ayant moi-même eu un Nabaztag (qui aujourd’hui sert de déco), je pense qu’au début l’engouement va être fort, mais il va falloir qu’ils développement constamment des applications autour de « mother » pour continuer à alimenter l’intérêt du public.

Répondre à Sacha Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>