Le nouveau paysage audiovisuel pour les nuls

TNT

Débutée en 2005 avec la mise en place de la TNT, Télévision Numérique Terrestre, la révolution audiovisuelle continue son ascension avec l’apparition très controversée de six nouvelles chaines, le 12 décembre prochain.

Un bilan mitigé

Ces six dernières années, les chaines de la TNT ont su s’imposer avec une part d’audience en constante progression au détriment de celle des chaines historiques. Elles se sont appropriées 25% de l’audience de la télévision et comprennent 12,5% du marché publicitaire. Un bilan contrasté, car ce succès s’explique par le repositionnement des chaines de la TNT vers des offres plus généralistes qui leur ont permis d’attirer un plus large public, plus particulièrement, avec l ‘expansion du numérique sur le territoire français ces dernières années. En effet,  il y a un an déjà, nous vivions un jour historique avec le passage de l’analogique à l’ère numérique.

Le lancement de six nouvelles chaînes

Un passage salué par un franc succès ! L’ancien premier ministre, François Fillon a donc libéré des fréquences ( R7 et R8) et lancé un appel d’offre via le CSA ( Conseil Supérieur de l’Audiovisuel afin de «renforcer le secteur de la télévision hertzienne française et à rééquilibrer le paysage de la TNT.

Le CSA a sélectionné, en mars dernier, les six nouvelles chaines en se basant principalement sur leur créativité, leur innovation et leur viabilité économique. Un dernier critère primordial car cinq des six nouvelles chaines devront contribuer au financement de la création entre 2013 et 215.

Une couverture progressive

Un lancement progressif avec un déploiement en plusieurs phases qui devrait s’achever à l’automne 2014 avec une couverture à 97% du territoire. Seulement un quart du territoire pourra profiter de ces 6 nouvelles chaines avant la fin de l’année 2012 : Paris, Bordeaux, Marseille, Bayonne, Auxerre, Sens et Troyes. Une couverture qui profite à certains groupes audiovisuels tels que TF1 et NRJ qui participeront à la construction des émetteurs par filiales interposées.

Qui sont les petits nouveaux ?

RMC Découverte, Equipe 21, Chérie 25, HD1, Numéro 23 et 6ter

Telle une tombola du PAF (Paysage Audiovisuel Français), le CSA a procédé a un tirage au sort pour déterminer la numérotation des chaines. TF1 a tiré le gros lot avec le numéro 20. Classées selon leur numérotation, nous vous laissons les découvrir :

Canal : 20
Groupe : TF1
Signature : « Toutes les histoires sont sur HD1 »
HD1, sera la chaîne dédiée au cinéma, série et fiction française : 3 soirées cinéma par semaine avec des films tels que : In the Air, Les Noces Rebelles ou encore 36 quai des orfèvres. Elle sera aussi chaine de la fiction avec trois soirées thématiques hebdomadaires dont une soirée thriller-policière, une autre consacrée à la comédie et une dernière spéciale série (et des séries exclusives !)

Canal : 21
Groupe : Amaury
Signature : « Partageons le sport »
L’Équipe 21, en référence au canal attribué. Une chaîne exclusivement dédiée au sport avec pour objectif : de « faire vivre le sport en direct ». Au programme, de nombreuses émissions autour de différents domaines sportifs avec des débats, de l’actualité sportive internationale et régionale. Des têtes d’affiches telles que Olivier Ménard ou France Pierron

Canal : 22
Groupe : M6
Signature : « La télé à partager »
Chaîne généraliste familiale avec pour objectif de rassembler toute les générations devant le petit écran. Elle proposera des soirées cinéma ainsi qu’un panel de séries telles que Super Hero Family ou encore Raising Hope. 6ter c’est aussi des moments de découverte avec des documentaires (par exemple la série Missions Prédateurs dont le but est d’aller chercher les animaux les plus dangereux du monde). Nous retrouverons aussi des animateurs phares d’ M6 comme Mac Lesggy et Zita Lotis-Faure.

Canal : 23
Groupe : TF1
Signature : La télédiversité
Cette nouvelle chaine généraliste, Numéro 23, souhaite refléter la diversité et l’ouverture sur le monde avec 80% de programmes inédits en France tel que la série Lost Girl ou encore Shameless. Elle proposera également, des émissions qui aborderont toutes les formes de diversité : des origines géographiques, culturelles, sociales, des modes de vie familiaux, des sexualités, ou liée aux conditions physiques, à l’âge ou au handicap”.

Canal : 24
Groupe : NextRadioTV
Signature : ‘Plus forts que la fiction‘

Cette nouvelle chaîne documentaire, permettra d’aborder une thématique jusque-là absente de la TNT. Elle proposera des programmes inédits achetés à National Geographic, BBC et Discovery. Les soirées seront organisées autour de cinq grands thèmes :
- Aventures et animaux (Vert)
- Sciences Populaires & Technologies
- Histoire & Investigations
- Real Life
- Voyages & Art de vivre

Canal : 25
Groupe : NRJ
Signature : « Chérie 25, la chaîne qui a tout pour elles »
Une chaine qui s’adresse aux femmes avec des programmes exclusivement féminins tels que 10 ans de moins ou encore des sujets touchants à l’art de vivre. Au-delà de cet univers, Isabelle Motrot nous fera partager quotidiennement ses coups de cœur culturels. Les téléspectatrices pourront profiter de documents et de fictions qui mettent la femme à l’honneur en traitant tant des sujets sur le plaisir féminin, que de la rencontre de femmes d’autres pays. Mais aussi, de nombreuses séries télés adaptées aux attentes féminines!

Quelques informations pratiques

Pour faciliter cette transition un site internet et un numéro de téléphone : 0970 818 818 (prix d’un appel local) sont mis à disposition des téléspectateurs pour répondre aux questions et les guider dans les manipulations techniques à réaliser. Sur le site vous trouverez également la numérotation des nouvelles chaines.

Quelles conséquences et opportunités ?

Dans un contexte médiatique en constante évolution, la TNT doit sans arrêts se recréer pour fidéliser ses téléspectateurs. La sortie des nouvelles chaines s’accompagne, dans ce sens, d’autant d’opportunités que de conséquences négatives en fonction des entités.

En 2011, alors que les canaux d’accès médias sont en plein essor grâce à internet, le temps passé devant la télévision a continué d’augmenter (3h30 par jours/français). Un média qui se porte donc encore bien en terme d’audience et qui a su s’adapter aux attentes de son public.

Six nouvelles chaines, oui, mais aussi six nouveaux concurrents pour les chaines « historiques » et les, maintenant bien ancrées, chaines de la TNT.

Comment vivent-elles l’invasion de leur territoire ?

Pour Tf1 et M6, pas vraiment d’inquiétudes au niveau des programmes, Hd1 et 6TER sont leurs nouveaux bébés et le positionnement qu’ils ont choisi va leur permettre de recycler et d’augmenter leurs offres d’émissions spécialisées pour leur publics (et surement aussi de tester leurs nouveaux programmes).

Pour les autres, la pilule va être surement plus difficile à avaler, les chaines de France Télévision, déjà pas en grande forme n’ont qu’a bien se tenir. Les chaines appartiennent toutes à des acteurs millionnaires et déjà bien engagés sur la planète audiovisuelle tels que NRJ ou NextRadioTV. Grâce aux faibles coûts de diffusion, dus au changement technologique du passage au numérique (presque huit fois moins cher qu’en analogique), ces chaines pénètrent le milieu en crise avec tout de même quelques avantages.

Un risque cependant important pour ces nouvelles chaînes, car le lancement, le fonctionnement et la production sont accompagnés de coûts fixes importants (locaux, staff, etc.). Les probabilités d’échec sont fortes, si on y ajoute une concurrence très importante.

Les inquiétudes concernant les recettes publicitaires sont tout autre, ici les deux leaders du PAF, M6 et TF1 s’inquiètent de l’engorgement du marché publicitaire.

Ce lancement est aussi une opportunité pour les agences média et les annonceurs avec une prévision de croissance des investissements publicitaires de 2,4% pour la télévision et 2,4% pour les autres formats traditionnels. Les nouvelles chaines vont leurs apporter des créneaux supplémentaires, à des coûts plus faibles et surtout, grâce aux chaines spécialisées, des cibles touchées de façon plus pertinentes.

Les recettes publicitaires de la télévision en 2011 s’élèvent à plus de 30% en 2011 (Source : Union des annonceurs), les nouvelles chaînes sont toutes privées et pour entrer dans leurs objectifs de rentabilité, elles devront se reposer sur les annonceurs

En ce qui concerne le rôle du téléspectateur, son rôle va être déterminant si on en revient aux coûts importants de production, car c’est là qu’il va faire la différence. Il va falloir le fidéliser, et pour cela lui apporter des contenus intéressants et novateurs!

Ce qu’on en pense !

Ce qu’on ressort principalement de tout ça est que les chaines se mettent sur un positionnement clair et donc devraient trouver rapidement leur public (encore faut-il une bonne communication derrière pour capter leur attention).
Mais vont-elles réellement se démarquer des autres chaines de la TNT et tenir leurs promesses de programmes innovants et non pas des rediffusions comme on peut trouver actuellement!

Affaire à suivre!

Charlotte Loyer et Chloé Portalès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>