Quand la troisième dimension entre dans nos maisons

hpxfkfs5jx

Vous aussi vous rêvez d’une solution simple et efficace à vos petits problèmes quotidiens ? Besoin d’une pièce à changer sur votre machine à laver, d’une nouvelle coque Iphone, ou tout simplement envie de changer de déco chez vous ? La solution est arrivée : l’imprimante 3D.
Sa mission ? Transformer rapidement vos idées en objets réels. Et elle offre même plus, lorsque l’on sait qu’une équipe médicale a sauvé un nourrisson, né avec une malformation des voies respiratoires, en créant une prothèse capable de s’adapter à sa petite trachée. De quoi changer la vie de tous !

Les prémices d’une troisième révolution industrielle.

Avant de parler de ce que certains appellent la troisième révolution industrielle, petit retour en arrière pour vous rappeler comment cet appareil a passé le pas de notre porte pour entrer dans nos maisons.
Et l’on vient de loin car cette technologie n’a pas toujours été en vogue ! Le premier brevet fut déposé en 1984, l’imprimante était alors utilisée de façon marginale par les fabricants pour créer leurs prototypes dans la totale indifférence du grand public.
C’est 30 ans après et avec sa récente perfection que l’imprimante 3D a commencé à susciter toutes les convoitises. Acier, titane, aluminium, or, argent, nickel, cuivre, … Vous en voulez encore ? Alors voici un petit secret, on devrait bientôt réussir à imprimer de l’électronique, voire des cellules vivantes ! Grâce à cette diversification des matières mais aussi des couleurs, le marché de l’impression 3D a triplé en trois ans. Il a ainsi rapporté plus de 3,07 milliards de dollars dans le monde en 2013 avec une tendance : une frontière entre utilisation professionnelle et grand public de moins en moins visible : 32 013 imprimantes personnelles vendues en 2013 !
Médecine, alimentaire, aérospatial, automobile, mode, joaillerie, robotique, ou petits plaisirs personnels, tout le monde s’en empare : la nouvelle révolution est enclenchée !

Et qui dit révolution, dit révolutionnaires, alors qui sont ces personnes autour desquelles la révolution se construit ?
On les appelle les Fablabs : de nouveaux lieux de travail collaboratifs où l’on retrouve graphistes, architectes, designers, entourés d’imprimantes 3D et de découpeuses laser. Ils y partagent leur savoir-faire et élaborent des projets. Ces « bidouilleurs inventifs » comme les appelle Chris Anderson (ex rédacteur du magazine Wired) qui prônent l’informatique libre et l’échange ont un avenir bien prometteur. Barack Obama leur apporte même son soutien en déclarant que les imprimantes 3D ont « le potentiel de révolutionner la façon dont nous fabriquons presque tout » et encourage le Congrès à multiplier les Fablabs aux Etats-unis. En France, Fleur Pellerin, ministre de l’Economie numérique, a de son côté annoncé, en juillet 2013, le lancement d’un appel à projets visant à soutenir la création de Fablabs.

Comment ça marche ?

2013-05-09-Capture-decran-2013-05-09-a-08_28_39

J’en oubliais l’essentiel ! Peut-être que certains d’entre vous ignorent encore comment fonctionne une imprimante 3D.
C’est en réalité très simple : le fonctionnement est identique à celui d’une imprimante traditionnelle : l’ordinateur lit votre fichier décrivant le modèle et pilote l’imprimante 3D qui construit l’objet avec la matière que vous avez choisie. Il « suffit » d’avoir un plan en trois dimensions pour fabriquer l’objet désiré. Couche après couche, la matière sèche et durcit jusqu’à former l’objet complet.
Pour ceux qui ne maîtrise pas les logiciels 3D, pas d’inquiétude ! Des scanners 3D commencent à être commercialisés : avec eux, plus besoin de plan, on place l’objet dans le scanner pour qu’il soit répliqué à l’identique par l’imprimante 3D.
En résumé, vous voulez un objet que vous ne trouvez pas dans le commerce, ou vous voulez dupliquer un objet, utilisez une imprimante 3D !

Et les marques dans tout cela ?
On l’a bien compris, l’imprimante 3D va révolutionner la production et la consommation, vous allez me dire « mais c’est une occasion parfaite pour réaliser des outils marketing et de communication ! » Désolée de vous décevoir, mais on ne nous a pas attendus ! Les marques ont déjà investi le marché et exploité ce nouveau joujou de la personnalisation !
Les annonceurs ont bien compris le potentiel de cet appareil pour la communication par l’objet. Présenter la maquette d’un stand ou préparer le lieu d’un événement, créer des accessoires, des figurines ou des mascottes pour célébrer un moment particulier, et plus fou encore : scanner des consommateurs et produire leur buste en 3D… L’imagination est la seule limite de cette technologie !

Voici quelques exemples :

Orange et ses coques personnalisables :
Le téléopérateur lance en octobre sa e-boutique de coques personnalisables pour téléphones. Les coques sont conçues en ligne par le consommateur et par la suite imprimées en 3D. L’opération s’est faite grâce au partenariat avec le spécialiste de l’impression 3D : Sculpteo ; avec une approche efficace : si l’impression 3D permet de communiquer, autant que cela rentre dans une démarche marchande.
Envie d’en savoir plus : http://orange.sculpteo.com/

photo-pour-orange-sculpteo

Coca-Cola et son opération Mini-Me
A l’occasion du lancement de la bouteille Mini, Coca-Cola a misé sur l’impression 3D en matière de communication avec la conception de mini figurines à l’effigie des consommateurs. Les personnes désirant un « mini-moi » devaient télécharger une application, créer leur avatar et s’occuper de lui. Les consommateurs qui procuraient le plus de bonheur à leur avatar étaient sélectionnés pour visiter le laboratoire, et se faire scanner pour repartir avec leur figurine « mini-moi »!
Voici le résultat : https://www.youtube.com/watch?v=V0FzVNKg6Jo

Oréo et ses recettes imprimées en 3D
Oréo… Mais cela se mange !? Et oui, il n’y a pas que le plastique qui s’imprime en 3D ! Oréo le prouve en « imprimant » un biscuit dont la recette a le goût des conversations Twitter du moment.
Je m’explique, pendant un événement, Oréo a connecté à Twitter, deux imprimantes 3D qui permettaient aux visiteurs d’imprimer les recettes de biscuit les plus plébiscitées par la «twittosphère» ou celles de leur imagination. Armées de cartouches contenant un choix de douze crèmes et de biscuits de différentes couleurs prêts à être assemblés, les deux imprimantes 3D «imprimaient» les recettes en moins de deux minutes.

HT_oreo_cookie_sxsw_jtm_140312_16x9_992

Côté agence, la déferlante se propage aussi :

Rethink : « l’agence la plus primée au monde »
Rethink, agence de communication canadienne a décidé d’être l’agence la plus primée au monde en imprimant ses propres récompenses.
Je ne vous donne pas plus d’explications et vous laisse découvrir : https://www.youtube.com/watch?v=nAZ_X47aUoI

Agence W : 80 ans pour Jacques Séguéla ça se fête !
A l’occasion des 80 ans de Jacques Séguéla, W a imaginé de lui offrir un cadeau original : une statue imprimée en 3D… de lui
Bon anniversaire Jacques ! https://www.youtube.com/watch?v=QgdgbgvoMx4

Et oui, l’imprimante 3D, fait des heureux aussi bien du côté client que du côté des marques et re-booste l’univers du réel. Elle s’invite dans l’univers de la communication pour émouvoir, créer du lien mais surtout, créer le buzz.
Nous n’en sommes qu’aux prémices de cette révolution, ce nouveau « gadget » qui matérialise en un rien de temps les idées les plus folles de notre imagination, n’a pas fini d’être utilisé et surtout de nous surprendre !
Et vous, vous feriez quoi avec une imprimante 3D ?

Bientôt diplômée d'un Mastère 2 en communication 365° à l'ECS Paris, j'ai plusieurs eu plusieurs expériences : stagiaire en tant qu'assistante chargée de Communication à la BNP Paribas, Mairie de Saint-Mandé, Aéroports de Paris puis chargée de communication en alternance chez Charni l'agence, je suis actuellement chargée de communication interne RH à la Société Générale. Passionnée de gastronomie, je suis à la recherche à partir du 1er aout 2014 d'un CDI ou CDD en tant que chargée de communication dans ce secteur. Retrouvez moi sur linkedin

2 comments

  1. Jules   •  

    On pourrais même dire quand la troisième dimension s’invite dans les domaines de la comm’ et du marketing !
    J’ai lu dans le magazine Informations Entreprise du mois de juillet qu’une agence, SN3D, s’est spécialisée dans la création et l’impression en 3D d’objet de communication événementielle. Je t’invite à jeter un oeil sur leur site ils ont déjà de belle référence :) http://www.designobjet3d.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>