Le marketing recyclable : Quand les marques s’y mettent !

HM_conscious_actions_marketing_recyclable

Nous nous sommes tous rendus compte depuis quelques années la place qu’a pris le développement durable dans notre société.

On ne parle plus que de respect de l’environnement, de recyclage, de partage et de solidarité.

Il est vrai que certains événements nous ont poussé à prendre conscience de l’importance  qu’à le développement durable pour notre avenir, pour notre planète.

 

Tout d’abord, la crise, qui a débuté il y a maintenant plus de 6 ans, a poussé les gens à faire des économies là où ils en n’avaient pas l’habitudes et à revoir leurs priorités. Ils ont donc cherché des solutions pour recycler et faire durer plus longtemps leurs objets.

 

La pollution et le réchauffement climatique, sont également des événements qui ont fait prendre conscience aux populations l’importance du respect de l’environnement. Comment consommer autrement pour moins impacter sur l’environnement et garder notre planète la plus propre possible pour l’avenir de nos enfants.

 

Tendances éco-responsables : 

Par ces prises de consciences, nous avons vu apparaître une augmentation d’opérations innovantes et de nouveaux termes. Crowdfunding, peer to peer, eco-friendly, eco-solidaire…

 

Mais que veulent-dire tous ces mots ?

Le principe de l’ensemble de ces termes est la solidarité, pour vivre mieux, vivons ensemble.

Les gens se sont rendus compte qu’il était plus simple de faire des économies et de faire attention à l’environnement en s’entraidant, en s’associant.

Par exemple, le crowdfunding, consiste à faire appel à un grand nombre de personnes pour financer son projet, et plus particulièrement faire appel à des particuliers.

Grâce à internet tous ces systèmes de collaboration se sont développés. Nous avons Kisskissbankbank en crowdfunding, Ouicar pour le co-voiturage, Laruchequiditoui pour de l’achat alimentaire eco-solidaire…

 

Mais la solidarité de ce type fonctionne s’il y a un minimum d’intérêt personnel.

Reprenons l’exemple du crowdfunding, en échange de l’agent de vous donnez au projet vous avez une contrepartie. Evidemment celle-ci est moindre mais permet de créer un lien entre vous et le projet et de vous impliquer davantage.

 

Les marques l’ont d’ailleurs bien compris…

 

La prise de conscience des consommateurs sur le développement durable n’a pas échappé à certaines marques, qui depuis quelques temps développent des opérations de maketing eco-responsable.

Les entreprises proposent des solutions marketing s’appuyant sur le respect de l’environnement.

 

Une solution gagnante pour l’entreprise mais également pour le consommateur, qui en plus de profiter de l’offre se sent utile pour la planète.

 

Prenons l’exemple d’H&M, entreprise internationale, avec leur opération «Pourquoi gaspiller la mode ? »

HM_rachète_nos_fringues

H&M, la célèbre marque suédoise a mis en place depuis le 21 février 2013 un dispositif de recyclage basé sur la reprise et le rachat d’anciens vêtements.

En échange d’un sac de 3 vêtements et/ou linge de maison minimum (toutes les marques sont acceptées), H&M vous offre un bon d’achat de 5€ à valoir sur un achat de 30€ minimum.

 

Les vêtements sont ensuite triés pour être portés à nouveau, recyclés, ou réutilisés (en chiffons par exemple) ou transformés pour produire de l’énergie.
Contrairement à d’autres marques, telle que La Halle, qui proposent de collecter des vêtements pour les donner à des associations spécialisées, H&M transfère les vêtements à son partenaire l’entreprise I:Collect, qui dispose d’un système de recyclage.

Par cette opération, la marque récupère de la matière première à moindre coût.

L’opération semble simple est permet à la marque d’avoir une image plus respectueuse de l’environnement et de la société tout en gagnant sur les coûts de ces productions.

 

D’après le site about.hm.com «Sur les milliers de tonnes de textiles jetés chaque année, 95 % pourraient être réutilisés ou recyclés.»

 

Calzedonia se met également au pli et propose une opération de collecte de maillot. Sur le même principe d’H&M, en échange d’un vieux maillot, Calzedonia vous offre un bon de 5€ pour l’achat d’un nouveau maillot.

recyclez-vos-maillots-de-bains-avec-calzedonia

Ou encore Sport2000 avec l’opération «les vieilles ça rapporte !» qui vous propose de reprendre vos vieilles paires de baskets contre un bon de 20€.

sport-2000-vieilles-chaussures

Mais toutes ces opérations sont-elles si positives ?

Tout d’abord, on peut se demander si ces opérations ne poussent pas les consommateurs à consommer davantage.

Il est vrai que cela incite les gens à renouveler plus souvent leur garde-robe.

Comme nous l’avons vu au début de l’article, la crise pousse les gens à faire des économies mais donc également à profiter des offres de réductions pour ne pas payer le prix fort plus tard.

 

De plus, nous pouvons nous demander si nous ne sommes pas dans des opérations de greenwashing.

Comme le dit Ressources, la fédération des entreprises d’économie sociale actives dans la réduction des déchets et la réutilisation, la collecte de H&M est en réalité une fausse bonne idée.

Cette action a un double impact négatif. Tout d’abord au niveau social car elle met en péril les filières textiles de collecte, de réutilisation et de recyclage organisées par l’économie sociale.

Puis au niveau environnemental, car la chaîne exporte l’ensemble des vêtements vers une entreprise allemande au détriment  des circuits courts et de partenariats avec des acteurs locaux. En outre, les dispositions légales en matière de collecte de textiles usagés ne semblent pas respectées par H&M et son partenaire pour la collecte.
Il est vrai, qu’il ne faut pas oublier que des organismes sont spécialisés dans la collecte de vêtements, tels que Emmaüs avec Lerelais ou encore La Croix-Rouge qui connaissent parfaitement les canaux à utiliser pour respecter l’environnement et le social.

Pour terminer, il est important de savoir que ces opérations coûtent cher aux associations !
La moins bonne qualité des textiles coûte cher aux centres de tri.
Les Français «consomment» environ 700.000 tonnes de textiles d’habillement, chaussures et linge de maison par an, soit environ 11 kilos par habitant. Sur ce total, seules 125.000 tonnes sont collectées chaque année. Pour se débarrasser de leurs vêtements usagés, 48% des Français les donnent directement à des associations caritatives ou d’insertion, selon une enquête menée par la société Eco TLC.
Les vêtements «jetables» demandent plus de travail, un besoin de stockage plus important, des recherches des solutions pour les vêtements non réutilisable…

Attention donc à qui vous donnez vos vêtements, chaussures… et quel est votre but ? Gagner un bon de réduction ou faire un geste pour aider la planète ?

9 comments

  1. Célin   •  

    Super article très intéressant qui met l’accent sur une super tendance du moment. Allier environnement, solidarité et intérêt personnel est génial et c’est bien de le souligner avec l’exemple des marques :)

    • Char   •  

      Hacl!oIlh mache Websites, wenn du Lust hast, nimm mit mir Kontakt auf und ich Helfe dir / bzw. Ich mach Sie dir.Gruss

    • POSTED November 22, 2007 at 5:50 pmHi Dave, I’ve been dropping in every month or so and appreciate your work. My question: Can these be three hole punched to fit a full-sized binder?Regards,Gordon

    • http://www./   •  

      share the keyword & post details with you next, in a complete case study of how I used social media (correctly!) to easily make this happen. Stay tuned – you’ll get a great tip in that case

    • Thanks for the tips! I will definitely refer back to them when I get the chance to head to the beach. And yes, I really would love to learn to surf. It seems like exactly the type of thing I’d love.

    • You’re parents sounds a lot like my parents That’s what I had to fight with my personality too. Not everything is an emergency, and just because my son/daughter doesn’t do something my way doesn’t make it wrong. It was hard for me to adjust, but I’m on my way

  2. Laura   •  

    Et nous étions en plein dedans ce week-end avec le Festival We Love Green !
    Sujet vraiment d’actu, bonnes initiatives des marques qui nous permettent de faire un beau geste tout en se faisant plaisir, j’adore ! Bel article, bien illustré. Merci Blandine !

  3. Brissaud Cécile   •  

    Article très intéressant et qui va me servir pour mon mémoire.
    Bonne continuation.

  4. Terrier Agency   •  

    A really interesting article that focuses on important issues. This is a great resource for all.

Répondre à Brissaud Cécile Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>