L’access, une tranche horaire qui fait trembler le PAF

media

 

Pour les novices du jargon télévisuel, une petite définition wikipedienne permettra de vous éclairer sur ce qu’est l’access prime-time : « Pour un programme audiovisuel, une émission d’avant-soirée (ou en anglais access prime-time) c’est la plage horaire de diffusion précédant l’émission de prime-time, pouvant être située entre 18 heures et 20 heures. ». Aujourd’hui l’access prime-time est essentiel pour les chaines de la TNT cherchant à gagner toujours plus de parts d’audience sur ce créneau horaire convoité.

 

L’access prime-time, entre talk-show et jeux télévisés

L’access prime time est LA tranche horaire télévisée précédant la période de plus grande audience : le prime time. On y trouve « Sans aucun doute » à 18h40 sur TMC, « Touche pas à mon poste » à 18h30 sur D8 ou encore depuis peu « Le Before du Grand Jounal » à 18h05 sur Canal+ et « Jusqu’ici tout va bien » à 18h10 sur France 2. L’arrivée de nouveaux animateurs (Anne-Sophie Lapix pour C à vous, Antoine de Caunes pour le Grand Journal par exemple) est aussi un petit bouleversement pour le PAF.

Généralement cette tranche horaire est occupée par les talk-shows. Le principe : un animateur et ses chroniqueurs autour d’une table, échangent et traitent de l’actualité avec légèreté et humour parfois en accueillant un ou plusieurs invités pendant l’émission. On y trouve également des jeux télévisés (« Une famille en or », « Questions pour un champion ») ou des magazines quotidiens tels que « 100% mag ».

L’access donne du fil à retorde aux chaines, et pour cause : un access aux mauvaises audiences est un cercle vicieux difficile à gérer pour les chaines de la TNT. En effet, une émission en access en mal d’audience peut énerver les directeurs des programmes mais surtout avoir des conséquences sur la chaine. Car, qui dit mauvaise audience, dit…

  • Baisse des investissements publicitaires (pour les spots diffusés avant/pendant le programme)
  • Baisse des audiences pour les émissions suivantes (JT et prime time suivant l’access)
  • Coût élevé des émissions non amortis

Talk-show en access prime time : lorsque l’audience n’est pas au rendez-vous

Prenons « l’ovni » de la rentrée, « Jusqu’ici tout va bien » présenté par Sophia Aram et diffusé tous les soirs sur France 2. L’humoriste/animatrice, ancienne chroniqueuse sur France Inter, accueille chaque jour un nouvel invité et traite de l’actualité (au sens large) accompagnée d’une équipe de chroniqueurs/humoristes. «Ce sera un show plus qu’un talk, annonçait Gérard Pont de Morgane Production (Producteur de l’émission). Notre proposition sera différente de ce qui se fait ailleurs. D’ailleurs, nous avons fait appel à une artiste, et non à une animatrice.» Le résultat ? Mitigé voire négatif. Sachant que passer en dessous de la barre des 10% est critique, l’émission atteint seulement 3,5% de part de marché. Conséquences : un spot diffusé juste avant l’émission coûtait, lors du lancement le 16 septembre, 3400 euros contre 1600 euros aujourd’hui. De plus, le programme est en perte totale : le coût de l’émission est de 70 000 euros par jour. France Télévisions a beaucoup misé sur ce créneau, peut-être un peu trop.

jusqu'ici tout va bien

Les audiences, déjà faibles, sont en baisse et les rumeurs sur le remplacement de l’animatrice et/ou de l’émission se multiplient. Soulignons de plus, que l’enjeu financier pour la chaine qui depuis 2008 ne peut, comme toutes les chaînes du service public, diffuser des spots de pub après 20 heures. L’access prime-time représente presque 30% de ses recettes publicitaires quotidiennes.

Enfin, autre conséquence et pas des moindres : cette chute coule aussi le JT de David Pujadas. En septembre, le journal a perdu 100.000 téléspectateurs. Son grand rival TF1 en compte lui, 100 000 de plus.

Pour sauver l’émission et tenter de récupérer des parts d’audience, France 2 a procédé à quelques changements :

-          Une mise en scène plus sobre

-          Un décor changé

-          Un nouveau rédacteur en chef

-          L’émission ne sera plus en direct mais enregistrée dans la journée.

Voici en images, l’analyse de cet « échec programmé » dans l’émission « Le tube » présentée par Daphné Burki et diffusée sur Canal+ tous les samedis.

Le Tube analyse « Jusqu’ici tout va bien »

 

Les gagnants de l’access prime-time

Les enjeux, nous l’aurons compris sont en partie financiers pour les chaines et trouver un concept d’access prime-time capable de propulser ses audiences est crucial. Pour TF1 et M6, l’access rassemble 16% des recettes brutes d’un jour moyen, il est de 22% pour Canal+, 29% pour France 2 et 55% pour France 3. D8 concentre près d’un tiers de ses ressources sur cette tranche avec « Touche pas à mon poste » présenté par Cyril Hanouna, belle surprise pour la chaine du groupe Canal +. Le programme a dépassé l’audience du Grand journal présenté par Antoine de Caunes.

Quel est alors le secret d’un talk-show capable de réunir pas moins d’un million de téléspectateurs en moyenne ? A en croire le nouveau succès de TPMP, des chroniques rythmées, une humeur légère, des invités, un esprit de camaraderie et de l’autodérision seraient la clef ! Autre point fort, l’émission a été l’une des premières à intégrer les réseaux sociaux : ainsi, les téléspectateurs peuvent réagir à tout moment et alimentent les chroniques en postant des vidéos et actus surprenantes.

Philippe Bouvard a sinon une autre explication analysée par l’équipe de TPMP qui vous fera sans doute sourire. Quant à Richard Berry, il sait comment assurer sa promotion : aller là ou l’audience est la meilleure !

tpmp équipe

Plus sérieusement, Gwen Delamarre, diplômé de sociologie, explique en 3 points pourquoi Cyril Hanouna, animateur producteur plait tant aux Français :

  • Il possède un œil de producteur : il soutient un rythme durant toute l’émission capable de garder un téléspectateur volatile qui, de retour du travail/de l’école, n’a pas toute son attention tournée vers le poste de télévision.
  • C’est un vrai chef de bande : fédérer une équipe de chroniqueurs aux caractères et idéologies différentes révèle sa personnalité de leader capable de mener les débats et séquences aisément.
  • Une culture télé infaillible : parler de télé à la télé parait absurde pourtant tous les soirs, Cyril et ses chroniqueurs refont chaque soir le PAF à leur façon.

Et vous alors, après une journée de travail bien remplie et épuisé, vous préférer regarder le politiquement correct Antoine de Caunes et les rubriques cultes du « Grand Journal » telles que le zapping, la boite à questions et ses invités du moment ? Ou peut-être le décalé et la danse des épaules de Cyril Hanouna entouré de ces chroniqueurs enjoués mais divertissants sur le plateau de « Touche pas à mon poste »?

Vous pouvez aussi préférer chanter en cœur avec Nagui dans « N’oubliez pas les paroles »…

n'oubliez pas les paroles, le jeu.

Sarah Amrani.

Sources

www.strategies.fr

http://tvmag.lefigaro.fr

http://www.buzzmedias.net

http://www.programme-television.org

http://www.toutelatele.com

http://tele.premiere.fr

http://www.mercator-publicitor.fr

http://leplus.nouvelobs.com

http://www.canalplus.fr

 

1 comment

  1. Barbara David   •  

    Intéressant de voir les choix de France TV suite à cet échec … Longue vie à l’access !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>