Tinder. Attention : Addiction !

Tinder

Exit Adopte Un Mec et Meetic, il y a mieux pour rencontrer son âme sœur !

Quoi ? Tu ne connais pas Tinder ?

C’est tout simplement l’appli de dating mobile qui fait fureur en ce moment. Plus facile qu’un site de rencontres classique, beaucoup moins cher (normal c’est gratuit) et tellement plus fun !

grindr

La version hétéro de Grindr, application qui permet de trouver un partenaire dans les proches environs grâce à la géolocalisation, est née à Los Angeles dans l’esprit de quatre américains sous la coupe du groupe IAC/Interactive Corp, propriétaire, notamment, de Match.com et Meetic. Lancée en Octobre 2012, l’application ne cesse de faire des adeptes avec plus de 3,5 millions de « matches » et environ 350 millions de « swipes » par jour.

Le concept ?

Facile, tu t’inscris via ton ID Facebook sur ton smartphone ou ta tablette et nul besoin de passer par la case « C’est quoi tes hobbies dans la vie ? Plutôt chat ou chien ? », tu indiques tout simplement ton âge et tu détermines le périmètre dans lequel tu souhaites que tes futures « dates » se trouvent. Un conseil : choisis méticuleusement ta / tes photo(s) de profil parce que cette appli est uniquement basée sur le physique.

24-heures-sur-Tinder_visuel_article2

Te voilà inscrit. Passons à l’étape « j’aime » « j’aime pas » (qui n’est pas sans rappeler l’application lancée par Facebook « Hot or Not » qui fonctionne sur le même principe).

19djmlba6ipm0png

Si tu n’aimes pas le mec ou la fille, tu « swipe » (glisses) ton doigt vers la gauche et tu le/la jettes aux oubliettes. Par contre, si ton petit cœur bat à la vue d’une photo ou d’une courte description d’une personne qui a l’air vraiiiment très sympathique, « swipe » ton doigt vers la droite et attend que la magie opère. Et là parfois…

tinder_match

It’s a Match ! Cela veut dire que tu es aussi au goût de la personne que tu as « liké ». Il y a donc attirance réciproque et la conversation peut enfin commencer. Sois original parce que « Salut ça va ? » on va passer… Le petit truc plutôt cool c’est que Tinder propose des façons de briser la glace : « Dites bonjour » « Dites quelque chose de drôle »… Merci Tinder, ça tombe bien, j’étais en manque d’inspiration. Le reste c’est à vous de décider, avec plus si affinités…

Un vrai phénomène ?

Cette application qui ne se prend pas au sérieux connait un succès énorme surtout auprès des étudiants (même si la moyenne d’âge est de 27 ans) qui ont leur smartphone quasi greffé à leur main. Ce qui est surprenant avec cette appli, c’est que 45 % des inscrits sont des filles et 55 % sont des mecs, parité assez exceptionnelle pour ce type d’application.

Pourquoi un succès aussi important ?

C-Tinder-361x340

Je ne vais pas passer par quatre chemins. Cette appli a une réputation sulfureuse bien cachée derrière son statut « d’appli ludique ». Il s’agit, à l’origine, d’une application PC (traduction = Plan Cul), ce qui attise forcément la curiosité des êtres normalement constitués. Certes, des rencontres plus sérieuses se font aussi mais à ton avis, pourquoi la géolocalisation est-elle si importante sur Tinder? Je te laisse faire travailler tes petits neurones…

En plus de démocratiser la rencontre en ligne, Tinder devient presque un jeu, qui se joue parfois même à plusieurs. Un groupe de mecs me disaient justement hier que pour eux « Tinder c’est cool, tu peux mater la marchandise qui est stockée dans le coin (le vocabulaire est certes un peu cash et réducteur mais traduit bien l’intention de ces jeunes gens sur cette application…). On regarde tous ensemble sur un seul smartphone les filles qui sont sur Tinder et on trouve ça plus drôle qu’autre chose. Il faut l’avouer, il y en a qui n’ont vraiment pas un physique facile (éclat de rire) ». Certains d’entre eux sont inscrits pour au final booster un peu leur égo parce que, rien de plus flatteur que de savoir que la fille qu’on a liké nous like aussi, et quand il y en a une petite vingtaine comme ça, ça booste encore plus. Pour eux, l’utilisation de Tinder s’arrête à ça.

Pour d’autres, qui ont envie d’une vraie rencontre sans prise de tête, Tinder est l’appli idéale qui répond à nos besoins d’immédiateté avec zéro contrainte.

On ne cesse de nous rabâcher que notre génération est ultra connectée et qu’aujourd’hui le smartphone ou la tablette font partie intégrante de notre vie. Quand nous savons qu’il y a plus d’1, 2 milliards d’abonnements smartphone souscrits dans le monde et 15% des connexions internet qui se font via ces outils, il n’est pas étonnant de voir fleurir de plus en plus d’applis mobiles nécessitant une connexion internet. Le web mobile étant en pleine croissance, Tinder arrive donc à point nommé !

D3mRUyh

En tant que communicante, je me dois de tirer mon chapeau à cette application qui n’a fait aucune campagne de communication à part aux Etats-Unis, où Tinder était en partenariat avec la série Suits. Nos amis américains se connectaient sur Tinder et pouvaient accéder aux profils fake des personnages. S’ils les « likaient », ils avaient ensuite accès à des infos exclusives sur la série. Joli !

 

 

 

 

 

 

 

En France, une arme redoutable a contribué au succès de Tinder : le bouche à oreille.

bouches_a_oreilles

Moi, par exemple, une amie m’en a parlé (étant elle aussi communicante, elle a plutôt bien vendu l’appli) et ma curiosité est tellement immense que je n’ai pas hésité un seul instant à la télécharger. Cette appli est tellement addictive qu’il est tout à fait possible de passer des heures à « swiper » les photos des « dates » potentielles qui habitent dans le quartier et à avoir des discussions très philosophiques avec nos « matches », à en vider la batterie de notre smartphone. Oui, l’inconvénient avec Tinder, c’est qu’il vaut mieux avoir son chargeur près de soi.

plus-de-batterie-le-cauchemar

Cette application qu’on assume avoir sans vraiment assumer utiliser a tout de même de beaux jours devant elle. En plus de rendre la rencontre en ligne plus fun et plus simplifiée, elle crée une réelle communauté. Aujourd’hui, on utilise surtout Tinder pour aller ensuite en parler avec son entourage. C’est un peu comme regarder Le Bachelor ou Les Marseillais à Rio, on trouve ça ringard, honteux et complètement stupide mais on ADOOORE en parler avec ses amis.

6902533-l-appli-tinder-hommes-troncs-match-et-rencontres-sexuelles

 

Magali ou les aventures d'une bretonne à Paris. 26 ans, chargée de communication externe junior pour Outre-mer 1ère (France Télévisions), 1 MANAA, 2 licences, 2 Masters... on ne l'arrête plus ! Si vous voulez en savoir plus sur cette fille curieuse, passionnée et créative, cliquez ici .

2 comments

  1. Belgique   •  

    Tinder fait grand bruit aussi en Belgique. Je me permet de laisser un commentaire toutefois car je trouve que cette application est très borderline déjà par le fait qu’elle utilise la géolocalisation puis par le fait que n’importe quel individu peut vous repérer à proximité et dieux sait combien il y a de malades !

    Si je dois notter cette app, je donnerai donc :

    - un 7/10 pour l’innovation
    - un 6/10 pour la qualité des contacts
    - un 2/10 pour le côté borderline

  2. Paul   •  

    Totalement d’accord avec l’effet addiction… Je trouve cette application beaucoup moins intrusive que certains sites de rencontres, d’où le fait que la parité soit quasi respectée. Ton article résume bien l’utilisation et les utilisateurs de cette appli, surtout la partie sur « l’ego » :). Bravo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>