Quand l’Art nous ouvre les yeux sur le monde…

0_0

Lumière sur:

JR, Un adepte de l’illégalité

JR, Photographe français

JR, Photographe français

JR est un artiste qui depuis son adolescence s’exprime sur les murs de Paris.
Du haut de ses 17 ans, il commence à exprimer ses opinions et son art sur les toits et les rames de métro de la capitale parisienne. C’est après avoir trouvé un appareil photo dans le métro parisien en 2001, qu’il entreprend un voyage à travers l’Europe afin d’aller à la rencontre d’autres personnes qui s’expriment, comme lui, sur les murs et les structures de leur propre ville. Au retour de son voyage JR se met à coller, dans les rues de Paris, les portraits de ces gens qu’il avait observés et écoutés.

C’est ainsi que l’artiste se mit à exposer librement dans les rues du monde afin de capter l’attention d’un public hors des musées. Capter l’attention sur ce qui se passe dans le monde autrement que par le biais des médias traditionnels, qui ne rapportent souvent que le sensationnel.

En 2006,  suite aux émeutes françaises de 2005, JR crée le projet Portrait d’une Génération, des portraits d’habitants de banlieues  qu’il placardera en format géant dans les quartiers bourgeois de Paris.
Graffeur dans l’âme, la signature de JR est le purisme qu’il exprime en imprimant ses photos en noire et blanc et en les collant sur les murs parisiens en toute illégalité.
Bien qu’illégal, le projet  Portrait d’une Génération sera adopté par l’Hôtel de Ville de Paris qui décide d’envelopper le bâtiment avec les photos de l’artiste.

Portrait d'une Génération

Portrait d'une GénérationPortrait d’une Génération

De là, JR entame une succession de projets qui ont pour objectif d’ouvrir les yeux de tous sur ce qui se passe véritablement dans le monde.
En 2007, le projet Face 2 Face  voit le jour. Cette exposition illégale est la plus grande jamais organisée à ce jour. L’artiste s’était rendu dans 8 villes israéliennes et palestiniennes dans lesquelles il expose des portraits de d’israéliens et de palestiniens face à face.
Un message de paix pour deux peuples liés par la langue et par la culture mais qui paradoxalement refuse de vivre en communauté.

Face 2 Face, Mur de séparation, côté palestinien, à Bethléem, Mars 2007

Face 2 Face, Mur de séparation, côté palestinien, à Bethléem, Mars 2007

JR se donne pour mission de faire passer des messages autrement qu’avec les mots et portera aux yeux du monde d’autres messages tels que la dignité des femmes souvent cibles des conflits, en signant le documentaire Women are Heroes.
En 2011, il reçoit le prix TED lors de la conférence organisée par l’ONG Sapling Fondation dont le leitmotiv est
« Ideas worth spreading » ;  des « Idées qui valent la peine d’être diffusées ».
Lors de cette conférence JR lance son projet artistique international et participatif : Inside Out qui a pour but de donner la parole aux personnes du monde entier en leur proposant de prendre des portraits photo et de les afficher afin de soutenir une idée et de partager leurs expériences.

Lumière sur :

Women are Heroes

Women are Heroes, affiche

Women are Heroes, affiche

La tristement célèbre favela Moro da Providência est l’endroit où débute le projet de JR, Women are Heroes un documentaire prenant ayant pour vocation de mettre la lumière sur  la condition des femmes dans le monde.
En effet les femmes sont les premières et principales victimes des conflits…Viols, massacres, maltraitances, prostitution etc. sont des maux que l’on retrouve malheureusement de pays en pays.

Pour revenir à Moro da Providência, cette favela est synonyme de violence à Rio de Janeiro, notamment au travers d’un événement marquant en 2008 : trois jeunes hommes – Marcos Silva, David Florêncio et Wellington Gonzaga — sont interpellés par la police et ont été livrés, par les militaires, aux trafiquants d’une favela rivale.
Résultat des courses, ces trois jeunes hommes ont été assassinés et découpés en morceaux laissant derrières eux grand-mères, mères et petites amies. Cette histoire n’est pas un cas isolé au Brésil, un grand nombre de femmes perdent maris et fils dans ces conflits entre favelas rivales.

Pour rendre hommage à ces femmes qui sont les piliers dans les sociétés, JR a recueilli leurs témoignages et a habillé l’extérieur de la favela avec d’immenses photos de visages et de regards de ces femmes, gardiennes des favelas où se déroulent régulièrement d’atroces scènes de crime.

C’est donc dans des quartiers déshérités du Brésil, où les femmes tentent de résister à la violence armée, puis dans les bidonvilles de Kibera au Kenya, où la guerre a décimé les hommes et les femmes cherchent encore des moyens de survivre à la famine, mais aussi dans les grandes villes indiennes où les castes régissent encore la société, que JR expose, sur les murs et les toits des maisons, de gigantesques portraits en noir et blanc de ces femmes qui font, chaque jour, preuve d’un grand courage. Et même si ces photos ne sont pas pérennes, chacune d’entre elle représente une histoire forte et émouvante et témoigne d’un combat.

 

Moro da Providência, Rio de Janeiro

Moro da Providência, Rio de Janeiro

Les toits du bidonville de Kibera, Kenya

Les toits du bidonville de Kibera, Kenya

Jaipur, Holi Fest, Inde

Jaipur, Holi Fest, Inde

 

Lumière sur :

INSIDE OUT, l’art participatif

En 2011, JR remporte le prix TED lors de la conférence TED à Long Beach en Californie, et appelle à la création d’un projet artistique participatif : Inside Out.

 

Inside Out project

Inside Out project

Sa vision est d’inverser sa démarche artistique. Cette fois si, l’œuvre ne viendra pas de l’artiste JR mais du public lui-même. Comme pour tous ses projets artistiques l’objectif est de révéler le monde à lui-même en permettant aux gens de partager, à leur tour, leurs histoires et leurs idées.

JR – « J’ai inversé le processus de mon travail, j’ai dit aux gens vous m’envoyez vos photos, je les imprime et vous les collez ».

Du Mexique, jusqu’en Russie en passant par l’Equateur, c’est aujourd’hui plus de 120 pays, 170 000 personnes qui ont participé au projet Inside Out et se sont appropriés une démarche artistique devenue une grande chaîne de solidarité. Plus de 120 000 posters de photos de regards, des sourires, des visages ont été envoyés vers plus de 108 pays depuis l’appel de mars 2011. Ces photos ont été affichées en grand, là où souvent les droits de l’Homme et les libertés sont bafoués, là où la misère subsiste et là où l’être humain n’est pas considéré comme tel.

« Protester contre l'homophobie en Russie. »

51 Portraits
« Protester contre l’homophobie en Russie. »

 

1180 portraits « Juarez est considérée comme l'une des villes les plus dangereuses au monde. Notre objectif est de montrer un autre aspect de la ville, celui qu'on ne voit pas dans les médias. Pour les gens vivant à Juarez, la vie continue malgré la violence. »

1180 portraits
« Juarez est considérée comme l’une des villes les plus dangereuses au monde. Notre objectif est de montrer un autre aspect de la ville, celui qu’on ne voit pas dans les médias. Pour les gens vivant à Juarez, la vie continue malgré la violence. »

L’initiative de JR est susceptible de lier des gens qui ne se connaissent pas. Une histoire, une idée, des choses qui nous font rire comme des témoignages choquants. Le monde entier a la possibilité de partager grâce à une simple photo et de la colle.

A l’occasion de son passage à Paris et de la sortie du documentaire Inside Out réalisé par Alastair Siddons, un jeune réalisateur britannique, JR a stationné son camion-photomaton devant le MK2 Bibliothèque.
Les curieux, les fans, les narcissiques y pouvaient se faire tirer le portrait et l’afficher sur les murs de la Bibliothèque Nationale de France.

Le camion-photomaton, à la BNF

Le camion-photomaton, à la BNF

« Une image vaut mille mots. », Confucius

Suivez JR et ses projets artistiques !

web-logo-png03----november----2013----the-best-technology-for-the-future-gzvwlhupfacebook_logo

Instagram-logo1

 

Dans la famille Lambletin, je demande la benjamine... Marcy, 24 ans, passionnée de culture hispano américaine et de communication... Oui, mélange étrange... Niveau études, après une double licence en communication et en espagnol, j'intègre l'ECS pour une deuxième année de Mastère. J'ai été adoptée par différentes familles professionnelles dont H&M, le Ministère de l'écologie, Atoooooool les opticiens et BRIEF, une agence de conseil en communication 360°. Chez BRIEF, j'occupe depuis janvier 2013 le poste de chef de projet pour le compte d'ONG et de grands du CAC 40. Mes expériences en communication sont variées (en passant par la communication interne au conseil) et je suis prête à relever tous les défis en agence ou chez l'annonceur ! Alors, qu'attendez vous pour me contacter ? Pour plus d'info... CLIQUEZ ICI => http://fr.linkedin.com/pub/marcy-lambletin/86/b11/445

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>