Netflix, le géant de la VOD débarque en France !

Netflix_Logo1

 

Cela fait déjà quelques mois que tous les sites high-tech et même les plus généralistes n’ont qu’un seul mot à la bouche : NETFLIX.

Késako ??

Pour entamer cet article et aller au fond du sujet, commençons par le commencement.

Netflix est à l’origine un service américain de location de DVD crée en 1997. Le but premier était de faire parvenir par la poste autant de DVD que l’on souhaite pour une somme dérisoire. Grâce à l’évolution importante d’internet et de son débit, les dirigeants de Netflix décident alors de s’attaquer à un marché supplémentaire : celui du streaming.  Quel bonheur ! Plus besoin d’attendre votre DVD car vous pouvez dès à présent le visionner  sur internet! Netflix propose très régulièrement des retranscriptions de séries diffusées le jour même aux Etats-Unis. Mais le top du top reste le prix très attractif de l’abonnement mensuel: seulement 7,99 dollars par mois sans aucun engagement !

Ce service Américain fait fureur dans près de 40 pays dans le monde et compte près de 40 millions d’utilisateurs. Le géant de la VOD a engendré 3,6 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2012 contre 3,2 milliards en 2011 !

Capture d’écran 2014-02-11 à 19.13.49

L’action s’est une nouvelle fois envolée de 17% lorsque Netflix fût proclamé meilleure performance boursière américaine en 2013(+316%). C’est un succès fulgurant notamment lorsque l’on fait le parallèle avec Facebook et Twitter. Netflix a des perspectives très optimistes et encourageantes.

L’année 2013 a été celle du couronnement, avec notamment les sorties plébiscitées de séries auto-produites comme Orange is the new black et surtout House of Cards, dont la deuxième saison s’apprête à débarquer sur le même modèle économique. Dans un communiqué, le groupe a précisé qu’il avait fini l’année avec 44 millions d’abonnés et qu’il tablait sur 48 millions (+9%) d’ici la fin mars. Aux Etats-Unis, Netflix compte 35,67 millions d’abonnés, soit plus d’un Américain sur dix.

Côté finances, le groupe voit également la vie en rose. La plate-forme a dégagé un bénéfice de 48 millions de dollars au quatrième trimestre, sextuplé sur un an. De quoi faire rugir de plaisir Wall Street. Les marchés ont eu l’occasion de parler de Netflix cette année: outre ses performances boursières, la société a reçu les compliments du financier Carl Icahn, qui a remercié la direction et l’acteur Kevin Spacey (star de House of Cards) de l’avoir à ce point enrichi.

 Si Netflix a commencé à s’installer en Europe qu’en est-il de la France ?

Sans titre

Et bien c’est annoncé, Netflix devrait arriver dans l’hexagone !
Notons que Netflix, n’a jamais démenti sur ses intentions d’ouvrir son service en France. David Hyman n’a pas encore officiellement dévoilé la disponibilité de son service sur le marché français mais selon certaines sources d’informations, il prépare déjà activement un lancement dans notre pays à l’automne 2014. Suite à l’ouverture en Belgique en mai prochain et peut-être en Allemagne durant l’été.
Le groupe est arrivé en Europe fin 2011 en établissant une base au Luxembourg. C’est depuis ce pays que Netflix opère en Scandinavie (avec un grand succès), en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas.

Récemment, les dirigeants du géant de la VOD sont venus en France afin d’entamer des négociations commerciales pour une installation en septembre, selon Le JDD.

Une installation en France qui suscite des inquiétudes.

Les  décisionnaires de Netflix avaient été reçu à l’Elysée, à leur demande. Lors du Consumer Electronics Show  2014 de Las Vegas, Fleur Pellerin s’est entretenue avec le PDG du groupe, Reed Hastings, en janvier. Cette fois-ci, les représentants de la société américaine auraient rencontré des producteurs, le ministère de la Culture, Bercy et la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD).  Le but était de nouer des contacts en France, patrie de l’exception culturelle, pays qui produit plus de 200 films par an et regorge d’amateurs de séries audiovisuelles américaines.

Une autre question se pose : Netflix opéra-t-il depuis le Luxembourg, où réside leur siège européen, comme Google et Apple le font depuis l’Irlande, afin de payer moins d’impôts et de ne pas contribuer au financement de la création? «Netflix ne doit pas être un passager clandestin», estime la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, dans les colonnes du JDD. Sinon, l’Etat répliquera.

Inutile de préciser que la France est prête à accueillir l’entreprise mais sous certaines conditions.

Pour nos hommes politiques et professionnels français, la venue de Netflix serait une bonne solution contre le piratage des œuvres (cinématographiques) puisque son offre est entièrement légale.
La toute première contrainte serait que Netflix opère directement depuis la France et non du Luxembourg pour payer la TVA française. Par la suite il faudrait que l’entreprise participe au financement de la création cinématographique et audiovisuelle, comme le font les chaînes de télévision et les opérateurs de Télécoms qui proposent des services de vidéo à la demande.
Enfin, la troisième serait de respecter la chronologie des médias qui permet la mise à disposition d’un film en vidéo à la demande (VOD) 4 mois après sa sortie en salle, et en vidéo à la demande par abonnement (SVOD) seulement 36 mois après. Un délai très long, que Pierre Lescure a proposé de ramener à 18 mois dans son rapport sur l’acte II de l’exception culturelle.

Des conséquences sur le marché français ?

La venue de Netflix créera probablement pas mal de polémiques puisqu’elle sera en concurrence directe avec nos opérateurs de VOD déjà présents en France comme par exemple le groupe Canal+. Ce dernier possédant une offre tenant en partie sur sa capacité à proposer des films et série en première exclusivité.Dans un premier temps, Netflix ne pourra pas proposer de films en exclusivité, mais il pourrait offrir toutes les séries américaines dont celles qu’il produit lui-même comme House of Cards, diffusée actuellement sur Canal+.

Bref, autant dire que cela ne sera pas si facile pour le géant Américain de s’imposer dans notre vieux pays qu’est la France, pays qui on le sait bien est terrorisée par les entreprises d’outre-Atlantique.

Pour les plus curieux et pour ceux qui souhaiteraient avoir un petit résumé bref mais détaillé  voici une petite vidéo pour vous en cliquant ici.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>