Les 15-24 ans, une génération YouPorn ?

La pornographie est-elle devenue banale pour les adolescents ?

La société évolue et avec elle les mœurs de ses habitants. Radio, télévision, Internet, smartphones, réseaux sociaux… L’être humain, à proprement parlé, vit dans un tourbillon d’informations et d’idéologies qui forgent son caractère. S’il y’a quelques décennies de cela, le péché de la chair était synonyme de honte, il n’en est plus à présent. Vidéo X, rencontres via Internet ou encore nouvelles pratiques, la culture porno influe majoritairement sur la sexualité des jeunes. Retour sur ces nouveaux codes qui régissent la sexualité de toute une génération

La sexualité d’hier n’est pas celle de demain. En effet, alors qu’il signifiait autrefois un acte d’amour entre deux êtres épris l’un de l’autre, cette idée est aujourd’hui désuète. Pour mettre en relief cette information,  une étude menée par l’Ifop* s’est intéressée à la sexualité des 15-24 ans a été publiée le 17 octobre dernier. Appelée « Génération YouPorn : mythe ou réalité ? », cette enquête dévoile les nouveaux codes de la sexualité chez les jeunes.  Le résultat est sans appel, les nouvelles technologies ont une influence majeure sur les pratiques sexuelles. Selon François Kraus, Directeur d’études à l’Ifop, lors de son interview pour l’Agence France-Presse :

« Les 15-24 ans, nés ou qui ont grandi avec Internet, ont non seulement intégré les nouvelles technologies de l’information et de la communication pour des jeux sexuels virtuels mais aussi pour rencontrer des partenaires et avoir des expériences sexuelles dans la vie réelle. L’accès facilité via le Net à des vidéos X ou à des sites X influence leurs pratiques sexuelles dès le plus jeune âge. »

La pornographie est-elle devenue banale pour les adolescents ?

La pornographie est-elle devenue banale pour les adolescents ?

Effectivement, avec l’essor d’Internet et des smartphones, le porno sous toutes ses formes est de plus en plus banalisé. La fellation, l’éjaculation faciale ou encore la sodomie prennent une place de plus en plus importante au sein de cette génération de la Toile.

Aujourd’hui, ce sont des chiffres inattendus qui découlent de ce sondage. Les deux tiers des garçons et près d’une fille sur trois ont déjà visité un site pornographique. L’enquête démontre également que si près de trois quarts de jeunes ayant déjà eu un rapport sexuel ont déjà essayé la levrette, il en va de même pour la pénétration anale, dont le nombre a doublé en l’espace de 20 ans. Ce bouleversement profond des mœurs est bien lié à la place qu’occupe Internet dans nos vies. En effet, il est facile pour un jeune adulte de se promener sur la toile sans grande inconscience. En tapant seulement « YouPorn » « Vidéo X » ou encore « Masturbation » dans sa barre de recherche, il a accès à une multitude d’images et de vidéos pornographiques. C’est par ce biais que la génération des 15-24 ans s’initie à la sexualité. Si les positions du 69 n’ont plus aucun secret pour eux, le porno est devenu un élément culturel que cette génération s’est appropriée .

Internet est-il le seul fautif ?

Toutefois, Internet n’est pas le seul endroit où les jeunes adultes peuvent être touchés par la pornographie. Publicité, films ou encore littératures attisent la curiosité dès notre plus jeune âge. Commençons tout d’abord par la publicité. Elle est, sans nul doute, un objet de désir et de convoitise. Que ce soit dans les publicités de cosmétiques ou bien même dans la consommation, il n’y a pas à dire, le sexe fait vendre. En effet, les publicités de cosmétiques, et plus particulièrement celles des fragrances sont dites à caractère sexuel. Chanel, Dior, Guerlain ou encore Lolita Lempicka, toutes ces grandes marques jouent le jeu de la séduction dans leurs vidéos clips. Par exemple, si la tension sexuelle dans le dernier spot de la maison Dior pour le parfum Dior Homme, avec l’acteur Robert Pattinson, est plus poussée, d’autres marques savent la dissimuler subtilement. Il est nécessaire de citer entre autre, la publicité pour la fragrance « Le Premier Parfum ». Cette dernière dépeint la rencontre d’une jeune fille et d’un cerf majestueux dans la forêt. Par une danse envoûtante, le personnage tente de séduire l’animal. Une complicité naissance et magique se développe par la suite entre les deux protagonistes. Tout au long de ce mini film, la sexualité est certes peu explicite, mais existe.

 En ce qui concerne la publicité pour des produits de consommation, il est primordial de s’arrêter quelques instants sur les différents spots de la marque Orangina. Appréciés par certains, et critiqués par d’autres, ces derniers ont fait parler d’eux dès leur diffusion. Avec pour personnages des animaux humanisés qui se montrent en petite tenue, la marque de boisson gazeuse a crée un buzz incroyable. La publicité est donc bien un vecteur d’informations à caractères sexuels. Par la suite, il ne faut pas oublier que d’autres médias interviennent aussi dans la sexualité de la génération des 15-24 ans.

Comment est-il possible d’oublier les films d’amour ou encore ceux déconseillés aux moins de 16 ans. Qu’ils soient à caractère pornographique au non, les longs-métrages prônent la sexualité et donc par conséquent, l’acte sexuel. Par exemple, dans le film Oscarisé Black Swan, de Darren Aronofsky, sorti en 2010, le public a pu assister à une scène particulièrement sexuelle entre les deux actrices. Le film, qui est alors interdit qu’aux moins de 12 ans, représente l’acte sexuel en lui-même, pouvant peut-être même choquer un public aussi jeune. Néanmoins, bien avant la publicité ou même les films, la littérature a été le premier vecteur de sexualité dans l’Histoire. Du Banquet de Platon à Cinquante Nuances de Grey, d’Erika Leonard James, la sexualité est intemporelle.

Alors que le film Cinquante Nuances de Grey, prévu pour la fin 2014, vient tout juste de terminer sa sélection d’acteurs, le livre alors surnommé « le porno de la ménagère » a fait un carton. Décliné en trois tomes, il raconte l’histoire sulfureuse d’Anastasia Steele et de Christian Grey. Alors lu et encensé par de nombreuses personnes à travers le monde entier, ce livre comporte de nombreuses scènes très pornographiques : « Il caresse mes fesses de ses longs doigts , et je me sens vulnérable, troussée et enfoncée dans le matelas, à sa merci, de mon propre gré ». La littérature se rapproche  au plus près du lecteur. Que ce soit dans les transports en commun, dans un parc ou encore dans notre lit, les mots nous touchent et nous transposent dans un univers parallèle.

La génération YouPorn est peut-être récente, mais est bien présente dans notre société actuelle. Les codes sur la sexualité ont changé, et sont de plus en plus accessibles par tous. Alors que les mots cunnilingus, masturbation ou bien sodomie sont entrés dans le vocabulaire de la jeune population, on constate cependant une tendance féministe qui prône une certaine pudeur. La révolution sexuelle est en marche, aux armes citoyens !

  Par Hélène BARDEAU

* Etude réalisée par Internet du 3 au 9 septembre 2013 auprès d’un échantillon de 1 021 personnes, représentatif de la population âgée de 15 à 24 ans vivant en France métropolitaine. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas selon des critères liés à l’individu (sexe, âge, situation professionnelle, niveau de diplôme, situation maritale) et à son foyer (profession du chef de ménage) après stratification par région et catégorie d’agglomération.

Rédactrice Web mode et communicante dans l'âme, je suis en parallèle étudiante en communication à l'ECS Paris en dernière année de Master. Encore plus curieuse qu'une vieille chouette et membre à part entière de la génération Y, je suis avide des dernières actualités. Vous pouvez trouver mes articles sur mon profil Twitter @Heln_b. A très vite ! Et comme dirait le grand Karl, "Je vis très bien avec moi-même, c'est un ménage qui tient"

4 comments

  1. Jerry   •  

    Skønt med orden..:) Du har da mange lækre i den kasse..!Og fedt at du er kommet i gang med sÃse¦ekatsernt;) SÃ¥ var det godt jeg fik fuglene afsted..Jeg vil ogsÃ¥ i gang med en af de smÃ¥ fra Søstrene i aften.. Trænger til lidt nyt..:)Lyder som en dejlig dag – kan du ikke dele dejlige vand-steder med mig..? Vi trænger til at lære udflugtsmÃ¥l at kende herudaf;)Nyd dagen..KH Anne

  2. Fijn dat je naar huis mag Xena, lekker in je eigen bed. En misschien nog een patatje Joppie en een broodje frikandel! Groeten van iedereen van de patisserie-opleiding xoxox

  3. http://www./   •  

    David dit :Je suis en train de voir pour créer un fichier concernant les revenus du capital.Je t’avoue avoir un peu de mal à bien rentrer les SCPI, en particulier le cas des SCPI acheté à crédit!Sur celle-ci, vu que je souhaite introduire le couts du crédit dans le calcul du retour sur investissement, j’ai un peu de mal.

  4. http://www./   •  

    ich hab gleich 2 ipads! dazu iphone, mac book, usw. man ist also gut bedient mit apple und braucht kein netbook oder normales notebook. das ipad ist einfach der hammer!!! i love it.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>