Quand notre ADN surf sur le Web

google-centre-stockage

Ce sentiment d’être espionné ne vous a-t-il jamais traversé l’esprit ?

yeux-regard-beaudelaireEssayons de comprendre comment et pourquoi les réseaux sociaux, ces géants américains se servent-il de nos données personnelles et s’il existe des moyens de lutter contre cette pratique.

L’inquiétude est parmi nous et pourtant nous continuons à faire comme si de rien n’était. Soyons réalistes,  se passer d’internet en 2014, c’est tout simplement IMPOSSIBLE !

 

Cependant, il reste des moyens de se protéger contre cette atteinte à la vie privée afin de ne pas nous retrouver sur la prochaine campagne publicitaire d’une marque en Ouzbékistan ou de se découvrir un profil sur le nouveau site de rencontre en vogue !

Pourquoi ces craintes ?

Les craintes des internautes se sont multipliées avec la vraie fausse affaire des publications Facebook. Certains internautes prétendaient avoir vu sur leur mur Facebook des conversations privées rendues publiques. À l’inverse, d’autres utilisateurs du réseau social n’ont rien vu d’anormal apparaître et Facebook soutient qu’il ne s’agissait que de rumeurs et qu’aucune donnée personnelle n’avait été rendue publique. Qui doit-on croire ?

Récemment c’est la CNIL qui attaque Google pour une non-mise en conformité sur la confidentialité des données des usagers. En effet le géant Américain et numéro 1 des moteurs de recherche dans le monde, gagne un milliard de dollars par mois rien que pour la collecte de données personnelles et elle affirme se réserver le droit d’exploiter votre nom et votre photo de profil Google+ dans des publicités diffusées sur ses services en se servant des « +1 » l’équivalent des « j’aime » sur Facebook mais aussi des commentaires postés par les internautes afin de promouvoir certains produits.

google-centre-stockage

Depuis peu, l’affaire Snowden interpelle quant à une surveillance de la NSA sur des milliers de Français. Cette affaire ébranle les relations diplomatiques entre pays « alliés » car la NSA affirme avoir enregistré 70,3 millions de données téléphoniques des Français en seulement un mois.

En Juin 2013, BFM TV interroge le président de l’association UFC Que Choisir, une association pour les consommateurs qui a lancé un ultimatum aux Géants Américains Facebook et Twitter.

Que Choisir en ligne est édité par l’UFC-Que Choisir, association à but non lucratif créée en 1951, doyenne des associations de consommateurs d’Europe occidentale. L’UFC-Que Choisir est au service des consommateurs pour les informer, les conseiller et les défendre. Cette association a fait appel à des experts afin de mesurer les failles de ces réseaux sociaux. Et savez-vous ce qu’ils ont trouvé ? Facebook et Twitter se réservent le droit d’utiliser toutes vos données personnelles à des fins commerciales. Et pas seulement les publications que vous mettez en ligne sur ces réseaux, mais aussi des données dont vous disposez sur votre PC, téléphone et que vous n’avez jamais autorisées à être publiées en ligne. Vous me direz c’est illégal, sauf que ces termes sont spécifiées dans les conditions générales d’utilisation lors de l’inscription sur ces réseaux. Cependant n’étant pas encore formatés tels des robots, les conditions générales d’utilisation sont totalement illisibles. Elles s’étalent sur une vingtaine de pages, renvoyant vers des liens hypertextes et la plupart du temps écrites en anglais.

VOIR LA VIDEO

David Contre Goliath […] Ce combat n’est-il pas perdu d’avance ?

En effet le Goliath en question (Facebook / Twitter) ne se soumettra sûrement pas à une législation complètement transparente et trouvera toujours le moyen de récupérer nos données personnelles. Ce sur quoi nous pouvons tout de même agir est de protéger au maximum nos données personnelles contre les vices abusifs d’internet.

5 étapes pour mieux gérer nos données personnelles sur internet !

1) Redéfinir les paramètres de confidentialité

Rendez-vous dans les paramètres de votre moteur de recherche pour désactiver tous les cookies / Plug-in / suivis / utilisation de votre webcam..

Par exemple pour Google > Paramètres / Paramètres avancés / Paramètres de contenus

Il ne vous reste plus qu’a décocher les cases selon vos préférences.

2) Utiliser d’autres moteurs de recherche

Les Google, Yahoo et Bing utilisent votre adresse IP, ils déterminent vos centres d’intérêts et vous localise à des fins commerciales.

Privilégiez alors plutôt des moteurs de recherches tels que DuckDuckGo et Blekko, qui s’engagent tous deux à limiter au maximum les informations envoyées aux sites visités par l’internaute. Ces services s’engagent à ne stocker aucune information ou encore sur Le moteur Ixquick, qui se revendique comme le plus sûr au monde. Le service se positionne alors en un intermédiaire entre l’internaute et le site consulté en se chargeant de récupérer et d’afficher la page Web dans l’une de ses fenêtres.

3) Être vigilants sur les réseaux sociaux

Paramétrez vos paramètres de confidentialité en vérifiant que chaque publication s’adresse « uniquement à vos amis » et non au « public ».

Créez des listes de contacts afin que certaines personnes ne les voient pas apparaître et surtout évitez de publier des contenus à connotation d’exhibition, trop intimes ou trop personnels car ces données ne sont plus votre propriété au moment ou vous les postez, elles deviennent la propriété de Facebook ainsi que de tous ces partenaires web.

Au mieux, si vous y arrivez, supprimez votre compte !

Sur Twitter toutes vos publications sont automatiquement publiques, alors à proscrire toute publication d’ordre privée. Contentez vous de parler de sujet d’actualité.

4) Naviguer en https

À chaque fois que vous êtes sur un site de paiement, vérifiez bien que le lien commence par https, cela signifie que le site sur lequel vous êtes bénéficie bien de la navigation sécurisée et que vos informations de paiement ne seront pas enregistrées ni communiquées à d’autres serveurs.

Sur Facebook activez la navigation sécurisée dans vos paramètre de confidentialité / sécurité

Pour vous faciliter la tâche, il existe des extensions qui proposent de rediriger vers les sites sécurisés dès que cela est possible. C’est notamment le cas de HTTPS Everywhere, disponible pour Firefox et Google Chrome.

5) Devenir un internaute anonyme

En utilisant des logiciels qui n’enregistrent ni les adresses IP ni les informations relatives à l’ordinateur ou au navigateur.

Par exemple le logiciel TOR (le routeur oignon) est un réseau informatique superposé mondial et décentralisé. Il est composé de routeurs organisés en couches, appelés nœuds de l’oignon, qui transmettent de manière anonyme des flux TCP. Le réseau Tor peut ainsi rendre anonymes tous les échanges Internet basés sur le protocole de communication TCP.

Ou bien le VPN, réseau privé virtuel. Un service largement utilisé par les entreprises qui cherchent à protéger leurs données. Les particuliers se tournent également de plus en plus vers cette solution. En passant par un VPN, l’internaute reçoit une adresse IP correspondant à un serveur basé à l’étranger et devient donc difficilement traçable.

LE PROBLÈME, c’est qu’avec la technique, on court sans fin après un remède qui générera lui-même de nouveaux maux. Platon définissait la technique comme inéluctable et propre à l’homme, mais la définissait comme un  »pharmakon » ; le  »pharmakon », c’est un remède (le mot a donné pharmacie) mais c’est aussi une drogue avec les effets désastreux que leur connaît.

Son propos n’était pas de dire qu’il fallait y renoncer, puisqu’il voyait le pharmakon comme un fait attaché aux hommes, mais qu’il revenait aux philosophes de les éclairer sur ses dangers afin de le mieux penser.

Au 1er octobre 2013, La Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) ne prévoit toujours pas de sanction envers Google à qui elle avait laissé trois mois pour se mettre en conformité.

La CNIL est l’une des six autorités à avoir lancé une procédure à l’encontre du géant américain, mais ses capacités sont faibles : au maximum, l’autorité française peut infliger une amende de 150 000 euros, une sanction faible à l’échelle d’un groupe comme Google dont le chiffre d’affaires dépasse 50 milliards de dollars par an.

Les autorités membres du groupement européen des CNIL, le G29, réfléchit à des sanctions plus lourdes, notamment une amende indexée sur le nombre d’utilisateurs ou à l’interdiction d’exploiter les données des internautes tant que le document de Google ne serait pas en conformité avec les lois nationales, mais ces hypothèses semblent fragiles d’un point de vue juridique, car c’est la loi nationale qui s’applique pour chaque autorité et selon la CNIL, aucune décision concernant le groupe américain ne sera annoncée.

Pour comprendre l’importance de cette lutte Française contre ces Géants Américains, je vous propose de regarder une campagne Belge pour Febelfin, où un faux voyant piège des passants d’une façon plus que surprenante..

VOIR LA VIDEO

Et vous,

Aimeriez-vous que cela se retourne contre vous ?

Source : lexpansion.lexpress.fr / CNIL.fr / lefigaro.fr / ladepeche.fr

Lara Salindres

Prénom : Lara Nom : Salindres Âge : 22 bougies Mesure : 1m70 (avec des talons) Pèse : 1 BTS MUC + 1 Master 2 Communication Adore : La musique, la publicité, les réseaux sociaux, la relation client Déteste : Le phoning, la paperasse, l'ennui, l'échec Mes principaux atouts : Souriante, dynamique, perfectionniste, patiente, à l'écoute Mes principaux défauts : Il en faut vraiment ? D'accord... Impulsive et bornée !   Toujours à propos de moi : Si j'étais une publicité, je serai Volkswagen – Dark Vador Si j’étais une musique je serai Get Lucky - Daft Punk Si j’étais un film je serai Volver - Pedro Almodovar   VOIR MON CV Et vous qui êtes-vous ?   Me contacter : Par mail : lara.salindres [at] hotmail [point] fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>